Morten Thrane Esmark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Berzelius.jpg

Hans Morten Thrane Esmark (1801-1882), né à Kongsberg était un prêtre de nationalité norvégienne et un minéralogiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du minéralogiste Jens Esmark et de Wibeche Thrane f. Brünnich, il porte le nom de son grand-père Morten Thrane Brünnich. Il épouse Ulrike Benedicte Wiborg, avec qui il a au moins une fille, la naturaliste Birgitte Esmark (no). En 1925, il passe son examen théologique et devient aumônier à Eidanger (en)[1].

Il a lancé l'essor de l'étude minéralogique de la région Langesundsfjord (en) en faisant parvenir des échantillons qu'il y a trouvés à plusieurs sociétés minéralogiques en Norvège[2]. En particulier, il a découvert la thorite en 1828 sur l'île de Løvøy et en a envoyé les premiers échantillons à son père, Jens Esmark, professeur émérite de minéralogie et de géologie. Il ne fut pas en mesure de l'identifier alors il envoya les échantillons à Jöns Jacob Berzelius. En 1829, Berzelius découvrit un nouvel élément dans les fragments[3]. Le nouvel élément fut baptisé thorium en référence au dieu scandinave du tonnerre, Thor, d'où le nom de thorite donné à ce nouveau minéral. D'autre part, l'esmarkite, une cordiérite hydratée, a été nommée en hommage à Hans Morten Thrane Esmark[4].

Le prêtre anglais Richard Carter Smith a rencontré le jeune Esmark en 1838 et l'a décrit comme « un jeune homme intelligent qui est un entomologiste et ornithologue »[5]. Carter a noté qu'il avait une collection d'insectes qui comprenait 2 000 espèces et une collection de 120 espèces d'oiseaux (toutes norvégiennes). La collection de minéraux de Morten Thrane Esmark a été donnée au musée d'histoire naturelle de Tromsø (Norvège).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (no) Høegh, Karen Sophie et Martha Wiborg Fleischer (1925): Slektene Wiborg, Schreiner, Esmark, Høegh. Slekten Frølich. Oslo: P.M. Bye & Co.
  2. (en) A.P. Jones, Frances Wall et C.T. Williams, Rare Earth Minerals : Chemistry, Origin and Ore Deposits, Springer,‎ 1996, 372 p. (ISBN 9780412610301, ISSN 1367-3920, lire en ligne), p. 151
  3. (de) Jöns Jacob Berzelius, « Untersuchung eines neuen Minerals und einer darin enthaltenen zuvor unbekannten Erde », Annalen der Physik und Chemie, vol. 92, no 7,‎ 1829, p. 385-415 (lien DOI?)
  4. (en) « Esmarkite (of Berzelius) », sur mindat.org
  5. (no) Smith, Richard Carter: Reise i Norge 1838. (Oversatt fra håndskrevet manuskript.) Universitetsforlaget 1976, s.58.