Mortalité périnatale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La mortalité périnatale est un indicateur de santé publique.

Définition[modifier | modifier le code]

La mortalité périnatale est définie comme le nombre de mortinaissances (naissance après 22 semaines d'aménorrhée d'un foetus sans vie[1][réf. nécessaire]) et de décès néonatals précoces (décès d'enfants de moins d'une semaine).

Modalité de calcul[modifier | modifier le code]

Le taux de mortalité périnatale se calcule pour 1 000 naissances totales, y compris les mortinaissances (Les mortinaissances dont l'âge gestationnel est inconnue sont exclues).

Signification, interprétations[modifier | modifier le code]

En termes de santé publique, la probabilité qu'un fœtus jugé viable soit mort-né ou meure avant la fin de la première semaine de sa vie, reflète en partie la qualité des soins obstétricaux et pédiatriques, et une part de cette mortalité est attribuable à des foetus non viables, en raison de mutations délétères ou problèmes graves survenus durant la grossesse. Certains auteurs ont estimé que la mortalité périnatale pouvait au moins en partie refléter le degré d'endogamie du groupe humain considéré[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'OMS définit la mortinatalité comme la naissance d'un foetus sans vie d'au moins 500 g ou à défaut d'au moins 22 semaines d'aménorrhée. De plus en plus, les spécialistes en néonatalogie suggèrent d'utiliser l'âge gestationnel en première instance au vu de la grande variabilité du poids pour l'âge et suite au développement de mesures plus fiables de l'âge gestationnel tel l'échographie dans les pays les plus avancés.
  2. J Sutter, L Tabah, La mesure de l'endogamie et ses applications démographiques ; Journal de la Société de Statistique, 1951, (PDF, 26pp via Archive.numdam.org)