Mort de Maria Ridulph

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Maria Ridulph fut découverte sans vie près de Sycamore en Illinois, aux États-Unis, en 1958. L'enquête policière demeura sans solution pendant 55 ans avant que Jack McCullough ne fut déclaré coupable en septembre 2012. Il s'agirait de la plus longue affaire de meurtre non résolu qui a mené à une arrestation aux États-Unis[1].

Contexte[modifier | modifier le code]

Jack McCullough, qui s'appelait alors John Tessier[2], obtint l'affection de Maria Ridulph, une fillette de 7 ans, à Sycamore en Illinois[1]. Elle disparut d'une rue, sur laquelle elle jouait avec une amie, le 3 décembre 1957. Son corps fut découvert 5 mois plus tard dans un champ[1]. À l'époque, cette affaire reçut une couverture médiatique nationale ; le FBI, dirigé par J. Edgar Hoover, intervint en plus des policiers de la région[1]; il fut rapporté que le président des États-Unis de l'époque, Dwight David Eisenhower, s'intéressa à l'affaire[2].

L'enquête fut rouverte pendant les années 2000 lorsque Janet Tessier, la demi-sœur de McCullough, croyant qu'il était impliqué, demanda à l’Illinois State Police de porter son attention sur lui[2]. Janet Tessier prit la décision de voir la police après avoir pris soin de la mère vieillissante de l'écrivain Mark Lemberger, qui rédigea Crime of Magnitude: The Murder of Little Annie (Crimes d'envergure : Le meurtre de la petite Annie), qui porte sur le meurtre non résolu d'une fillette de 7 ans. Lemberger, après avoir entendu Janet se confesser devant sa mère mourante, encouragea Janet à contacter des policiers. Elle le fit, via un courriel[3]. McCullough fut arrêté en juillet 2011 dans un communauté pour personnes âgées à Seattle où il demeurait et travaillait comme gardien de sécurité[1],[4],[2]. Le corps de Maria Ridulph fut exhumé le même mois[4].

Procès[modifier | modifier le code]

Au procès, Kathy Chapman, une amie d'enfance qui se trouvait avec Maria Ridulph le jour de son enlèvement, témoigna contre McCullough[2]. Elle affirma qu'un homme, qui disait se prénommer Johnny, s'était approché des deux et avait promené Maria sur ses épaules[2]. Chapman alla à la maison pour chercher des moufles et, à son retour, Johnny et Maria étaient partis[2]. Selon les procureurs, McCullough étouffa Ridulph avec une câble puis la poignarda[1]. En observant une photo prise en 1957, Kathy Chapman identifia McCullough comme l'homme qui était venu les voir[2]. McCullough fut déclaré coupable du meurtre en septembre 2012 et fut condamné à l'emprisonnement à perpétuité avec la possibilité d'une libération conditionnelle après 20 ans d'emprisonnement (selon les lois de l'État de l'Illinois)[1]. Il était âgé de 73 ans au moment de recevoir sa peine[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Death of Maria Ridulph » (voir la liste des auteurs)

  1. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Erica Goode, « 55 Years After Girl’s Death, Her Killer Gets a Life Term », The New York Times,‎ 10 décembre 2012 (lire en ligne)
  2. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Clifford Ward, « Defiant ex-cop gets life for girl's 1957 murder », Chicago Tribune,‎ 11 décembre 2012 (lire en ligne)
  3. (en) Doug Moe, « Tragedy leads to answers for family », Wisconsin State Journal,‎ 21 septembre 2012 (lire en ligne)
  4. a et b (en) Associated Press, « Body of girl killed in 1957 exhumed », Telegraph Herald,‎ 28 juin 2011 (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]