MG Motor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Morris Garage)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir MG.

MG

alt=Description de l'image Morris Garage logo.png.
Création 1924
Dates clés 2005 : Rachat par NAC
2007 : Fusion de NAC et SAIC
Fondateurs Cecil Kimber
Slogan Make the difference
Activité Automobile
Produits Automobile
Société mère SAIC
Site web mg.co.uk

MG est un constructeur de voitures de sport fondé au Royaume-Uni en 1924. La marque est la propriété du constructeur chinois SAIC depuis 2007.

Le nom MG est un hommage à Morris Garages (les garages Morris), un concessionnaire de véhicules Morris à Oxford qui a commencé à produire des versions modifiées dessinées par Cecil Kimber. Celui-ci avait rejoint la société en 1921 au poste de Directeur des Ventes et fut promu Directeur Général en 1922[1]. Kimber est resté Directeur Général jusqu’en 1941 lorsqu'il se disputa avec William Morris à propos de contrats militaires, pour l'effort de guerre. Kimber est mort en 1945 dans un accident de train. En 1952, lors de la fusion avec British Motor Corporation (BMC), John Thornley devient Directeur Général pour une longue période, conduisant la société à son apogée jusqu’à sa retraite en 1969.

MG est bien connu pour ses cabriolets sportifs deux places, mais MG a aussi produit des berlines et des coupés. Plus récemment le sigle MG a aussi badgé des versions plus sportives de modèles de son ancienne maison mère Rover.

Histoire[modifier | modifier le code]

Écusson MG sur un modèle MGB GT de 1974
Ancien bâtiment administratif de la société MG à Abington

La date de création de la marque fait débat. La société a décidé que ce serait 1924 bien que les premiers véhicules arboraient les deux badges Morris et MG et qu’une référence à MG avec le logo octogonal apparaisse dans un journal d'Oxford dès novembre 1923. D'autres contredisent cela et affirment que MG commença ses ventes en 1925.

Les premières voitures qui étaient des modèles Morris modifiées utilisant des carrosseries de la société Carbodies à Coventry étaient assemblées dans un atelier de la ruelle Alfred à Oxford, mais la demande a rapidement imposé, dès septembre 1925, un déménagement dans un lieu plus grand sur la route de Bainton, un atelier partagé avec l'activité radiateur de Morris. Une expansion constante de la société a imposé un déménagement en 1927 dans une usine séparée sur la route de Edmund à Cowley dans la banlieue d’Oxford, près de la principale usine Morris; là pour la première fois il a été possible d'installer une ligne de production. En 1928 la société était devenue assez importante pour justifier la création d'une société distincte des Morris Garages du commencement. M.G. Car Company Limited a donc été créé en mars de cette année et en octobre, pour la première fois, un stand a été loué lors du Salon Automobile de Londres (London Motor Show). Encore une fois la place a rapidement manqué et la recherche d'un site permanent a conduit en 1929 à louer une partie d'une ancienne usine de cuir à Abingdon, puis a s'étendre au fur et à mesure jusqu'à l'arrêt de la production en 1980.

La société, qui était au départ la propriété de William Morris, fut vendue à Morris Motors (appartenant à Nuffield Organisation) en 1935. Ce changement de propriétaire eut des conséquences importantes pour la société en particulier pour sa branche sport automobile. En 1952, MG a été racheté par le groupe British Motor Corporation puis plus tard, en 1968, par British Leyland. Avec BMC, plusieurs modèles MG n'étaient rien de plus que des modèles d'autres marques rebadgés, à l'exception notable des petits véhicules sportifs. Ces derniers, comme les MG A, MG B et Midget connurent un vif succès et firent la renommée de la marque dans les années 1960 et 1970.

En grandes difficultés financières dans les années 1970, British Leyland se résout à fermer l'usine d'Abingdon en 1980, dans le cadre d'un plan drastique de restructuration. Bien qu'un grand nombre d'usines fussent fermées, aucune fermeture ne créa un tel tumulte parmi les ouvriers, les concessionnaires, les clubs et les consommateurs, que celle-ci. Des années plus tard, Sir Michael Edwardes a exprimé des regrets sur sa décision de l'époque. Les modèles suivant de MG construits par Rover Group ont souvent été des modèles rebadgés d'Austin, et étaient construits dans l'usine de Longbridge. Depuis 2003, l'ancien site d'Abingdon est occupé par McDonalds et la Thames Valley Police, seul reste le bâtiment administratif. Le local du MG Car Club est situé juste à côté.

Après que le groupe Austin Rover fut devenu le groupe Rover, MG fut successivement acheté par British Aerospace en 1988 puis par BMW en 1994. Le munichois BMW a ensuite revendu MG en même temps que le groupe Rover au consortium Phoenix. La pratique consistant à vendre un roadster unique et à côté des modèles rebaptisés (Rover) continua. La faillite du groupe a été prononcée en 2005. La production a été arrêtée le 7 avril 2005.

Le 22 juillet 2005, Nanjing Automobile Group (NAC) rachète MG. Le groupe chinois acquiert également les marques Austin, Wolseley, Morris, Princess, Sterling cars, British Motor Corporation, Leyland et Vanden Plas (sauf les droits détenus par Jaguar aux États-Unis et Canada).

Le 26 décembre 2007, le groupe chinois Shanghai Automotive Industry Corporation (SAIC) signe un accord de fusion avec Nanjing Automobile Company (NAC) et achète pour 2,1 milliards de yuans (286 millions de dollars US) la maison mère de la NAC, Yuejin Motor, qui reçoit en échange 5 % du capital du constructeur shanghaien : du même coup, la marque MG se trouve incorporée à la SAIC qui entend relancer en Europe l'usine de Longbridge (le site historique de Rover mais surtout le lieu originaire de la marque Austin dont la NAC a acquis les droits d'utilisation en 2005). Officiellement, les projets de la SAIC seraient de poursuivre la relance de MG en Europe et d'utiliser la base de Longbridge comme fenêtre ouverte sur l'Europe.

Modèles[modifier | modifier le code]

MG 14/28 Sports (1924)

Le plus ancien modèle, la 14/28 de 1924, était basée sur un châssis de Morris Oxford doté d'une nouvelle carrosserie et d'une nouvelle mécanique plus sportives. Ce type d'assemblage se poursuivit au travers des modèles suivants qui étaient des adaptations des nouvelles productions de Morris. La première voiture que l'on peut réellement qualifier de « nouvelle MG » en tant que telle, et non de Morris modifiée, fut la 18/80 de 1928, avec son châssis spécifique, et la première apparition de la fameuse grille de radiateur verticale MG. Une voiture de taille plus réduite fut lancée en 1929, la Type M, dotée d'un châssis de Morris Minor; ce fut la première d'une longue série de Midgets. MG s'imposa très tôt parmi les grands noms des courses automobiles internationales. Dès l'avant-guerre, et à la suite du deuxième conflit mondial, MG produisit une ligne d'automobiles, connues comme les Midgets « série T », qui — après guerre — furent exportées dans le monde entier, avec un réel succès commercial. Celles-ci incluaient les MG TC, TD, et TF, toutes descendantes directes de la MG TB des années 1930, et bénéficiant de diverses améliorations, par rapport à leurs aînées.

MGB

MG abandonna la ligne ancienne des berlines Y et autres modèles d’avant guerre, et lança la MGA en 1955. La MGB fut lancée en 1962 pour satisfaire la demande d’une voiture sportive plus moderne et plus confortable. En 1965, suivit un coupé fermé (FHC : Fixed Head Coupé) : la MGB GT. La MGB fut produite jusqu’en 1980 (plus de 500 000 exemplaires au total), avec des améliorations continuelles essentiellement dues aux normes américaines de plus en plus sévères en matière de pollution et de sécurité. Entre 1967 et 1969 seulement, un nouveau modèle fut lancé, appelé MGC. La MGC était basée sur un châssis de MGB, mais avec un moteur six cylindres plus gros et, malheureusement, plus lourd et plus difficile à manier. Parallèlement, MG commença aussi à produire la MG Midget à partir de 1961. La Midget était une variante légèrement re-stylée de la seconde génération de l’Austin-Healey Sprite. Comme pour la MGB, les versions de la Midget furent fréquemment modifiées, jusqu’à la fermeture de l’usine d’Abingdon en 1980 et la construction des derniers modèles de la gamme. L’écusson MG fut aussi appliqué à diverses berlines du groupe British Motor Corporation, parmi lesquelles la BMC ADO16, également disponible sous la marque Riley, mais avec un côté sportif plus affirmé sous l’appellation MG.

La marque continua à vivre après 1980 puisque British Leyland (devenu plus tard le Groupe Austin Rover), le propriétaire d’alors, continua à placer l’écusson MG sur plusieurs berlines, dont les Austin Metro, Austin Maestro et Austin Montego. En Nouvelle-Zélande, l’écusson MG est même apparu à la fin des années 1980 sur un break Montego, appelé MG 2.0 Si Wagon. Il y eut également une brève apparition en compétition d’une version Metro animée par un moteur six cylindres.

À la fin des années 1980, quand le Groupe Austin Rover fut renommé Rover Group, il relança un modèle 2 places, la MG RV8. Ensuite, en 1995, fut introduite la toute nouvelle MG F (plus tard améliorée et rebaptisée TF, en référence à un ancien et célèbre modèle MG).

Après la scission entre Rover et BMW en 1999, le nom MG apparu sur des versions plus sportives des berlines Rover courantes, du break Rover 75 et même d’un fourgon.

Le Groupe MG Rover acheta Qvale, qui avait présidé au développement de la De Tomaso Bigua. Cette voiture, rebaptisée Qvale Mangusta et immédiatement acceptée pour la vente aux États-Unis, constitua la base de la MG XPower SV, une sportive « extrême » animée par un moteur V8. Elle fut présentée en 2002 et mise en vente à partir de 2004.

Depuis 2006, MG recommercialise en Chine tous les anciens modèles Rover, sous les chiffres 5, 6 et 7. Ainsi, les Rover 75, 25 et Streetwise sont recommercialisées. La Rover 45 a toutefois été abandonnée car jugée trop vieille, de plus sa base était celle de la Honda Civic donc impossible à produire sans les accords de Honda, jugés trop coûteux pour une marque en pleine reconstruction.

En 2006, Project Kimber dirigé par David James est entré en pourparlers avec Nanjing afin d'acheter la marque MG pour produire des voitures de sports basées sur le Roadster Smart dessiné par DaimlerChrysler. Aucun accord ne fut trouvé et il fut annoncé que le Roadster Smart porterait la marque AC.

Nanjing devrait relancer la production des gammes MG TF, ZR et ZT au cours de l'année 2007, mais les ZS ne seront pas produits pour cause de copyright (Honda).

Le 11 juillet 2006, Nanjing a annoncé que la production des coupés TF continuerait. Une nouvelle usine serait construite à Ardmore en Oklahoma pour produire la deuxième génération de la TF qui devrait représenter 60 % des ventes de TF dans le monde. Un nouveau centre de recherche serait aussi ouvert aux États-Unis sur le campus de l’Université d'Oklahoma. L’usine de Longbridge continuerait aussi à produire des TF, et une troisième usine serait construite en Chine.

En 2009 est présentée la MG6, voiture qui annonce le renouveau de MG en Europe. Basée sur la Roewe 550, la MG6 se place en dessous de la défunte MG ZT et sera commercialisée en 4 et 5 portes au début de l'année 2010 en Chine. En Europe, la MG6 arrive à la fin de l'année 2010. Elle sera alors produite à Longbridge, usine qui produit actuellement la MG TF depuis août 2008. Les tarifs n'ont pas encore été dévoilés, mais il est certain que cette berline aura droit non seulement à une motorisation diesel mais en plus à une version sportive. Enfin, dans les années à venir vont également arriver la MG3 (berline 4 portes qui succèdera au duo Rover 45/MG ZS et la MG0, petite citadine 5 portes qui remplacera le duo Rover 25/MG ZR.

MG en compétition[modifier | modifier le code]

C-Type, 1931

Depuis ses débuts, MG fut présent en compétition. Au début des années 1930, une série de voitures réalisées spécialement pour la course, comme la C-Type de 1931 et la Q-Type de 1934, furent construites et vendues à des passionnés qui bénéficiaient d’une assistance importante de la part de la marque. Cela prit fin en 1935 lorsque MG fusionna officiellement avec Morris Motors.

Les records de vitesse[modifier | modifier le code]

Cependant une série de voitures expérimentales furent ensuite construites et permirent notamment au Capitaine George Eyston de battre plusieurs records du monde de vitesse. En dépit de l’interdiction des courses de vitesse, les tentatives de record de vitesse continuèrent. En 1939 Goldie Gardner dépassa ainsi la barre des 200 mph (321 km/h) au volant de l’EX135 disposant d’un moteur de 1 100 cm3.

À la suite de la deuxième guerre mondiale, les tentatives de records de vitesse recommencèrent dans les catégories 500 cm3 et 750 cm3 dès la fin des années 1940.

Retour aux courses[modifier | modifier le code]

La décision fut prise de retourner en courses automobiles et c’est ainsi que des MGA furent engagés au Mans en 1955 (course qui fut malheureusement marquée par une terrible tragédie). La meilleure voiture termina 12e au classement.

MG Sport & Racing[modifier | modifier le code]

MG ZS sur le circuit de Brands Hatch pendant le BTCC 2006

En 2001, sous l’impulsion des nouveaux propriétaires qui souhaitaient faire renaître l’esprit sportif de MG, la marque se trouva engagée dans diverses compétitions, et notamment aux 24h du Mans avec la MG X-Power EX251. L’équipe ne gagna pas en course d’endurance ni en 2001 ni en 2002 et quitta officiellement la compétition en 2003. La voiture a cependant continué de courir sous un team privé et a même gagné Le Mans dans sa catégorie en 2006.Des berlines étaient quant à elles engagées en BTCC (British Touring Car Championship), avec la MG X-Power ZS, aux championnats mondial et britannique de rallye, et au championnat indépendant MG de rallye britannique (MG X-Power ZR). En 2004, la firme décida même de s’engager dans l'ultra-compétitif championnat DTM (Deutsche Tourenwagen Masters) en proposant une MG ZT au moteur V8 très fortement amélioré. Cependant la faillite en avril 2005 de MG Rover fit qu’on ne vit jamais cette auto courir.

En BTCC, la marque fut tout d’abord engagée officiellement de 2001 à 2003 sous la bannière MG Sport & Racing. Ensuite et jusqu’à 2006[2] la MG ZS continue de courir sous les couleurs d’une équipe de premier plan Team RAC (anciennement WSR) et a déjà remporté une série de victoires.En 2012, la marque réapparait dans le BTCC avec le modèle MG6 grâce au team très chevronné MG KX Momentum Racing aux mains du non moins expérimenté pilote britannique Jason Plato et de Andy Neate son coéquipier. Les premiers résultats obtenus en début de saison sont très prometteurs[3].

Liste des modèles[modifier | modifier le code]

  • Voiture de sport
    • 1929-1932 MG M|MG M-Type Midget
    • 1930-1931 MG 18/100|MG 18/100 « Tigress »
    • 1931-1932 MG C-Type|MG C-Type Midget
    • 1931-1932 MG D|MG D-Type Midget
    • 1931-1932 MG F-Type|MG F-Type Magna
    • 1932-1934 MG J|MG J-Type Midget
    • 1932-1934 MG K-Type|MG K-Type Magnette
    • 1933-1934 MG L-Type|MG L-Type Magna
    • 1934-1936 MG N-Type|MG N-Type Magnette
    • 1934-1936 MG P|MG P-Type Midget
    • 1936-1939 MG T|MG TA Midget
    • 1939-1940 MG T|MG TB Midget
    • 1945-1950 MG T|MG TC Midget
    • 1950-1953 MG T|MG TD Midget
    • 1953-1955 MG T|MG TF Midget
    • 1955-1962 MG A|MGA
    • 1961-1979 MG Midget
    • 1962-1980 MG B
    • 1968-1970 MG B#MGC|MGC
    • 1973-1976 MG B#GT|MGB GT V8
    • 1992-1995 MG B#RV8|MG RV8
    • 1995-2002 MG F
    • 2002 - MG TF
  • Subcompact car
    • 1982-1990 MG Metro
  • Compact car (petites berlines)
    • 1933-1934 MG KN
    • 1962-1968 MG 1100
    • 1967-1973 MG 1300
  • Berline moyenne
    • 1924-1927 MG 14/28
    • 1927-1929 MG 14/40
    • 1928-1933 MG 18/80
    • 1937-1939 MG VA
    • 1947-1953 MG Y|MG Y-Type
    • 1953-1956 MG Magnette|MG Magnette ZA
    • 1956-1958 MG Magnette|MG Magnette ZB
    • 1959-1961 MG Magnette|MG Magnette Mk. III
    • 1961-1968 MG Magnette|MG Magnette Mk. IV
    • 1983-1991 MG Maestro
    • 1985-1991 MG Montego
    • 2001-2005 MG ZR
    • 2001-2005 MG ZS
    • 2007 - MG 3
    • 2007 - MG 7
    • 2009 - MG 6
    • 2011 - MG 3
    • 2013 - MG 5
  • Voiture de course
    • 1934 MG Q-Type
    • 1935 MG R-Type
    • 2001-2003 MG Lola Ex-257
  • Concept car
    • 1985 MG E-XE
    • 2010 MG Zero
    • 2012 MG Icon
    • 2013 MG CS

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les noms de marque et leur origine, Edito-Service SA, Genève, 1979
  2. Historique de l'équipe Team RAC sur le site BTCC-racing
  3. http://www.btcc.net

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • MG, Les sportives so british, par Adrien Cahuzac - Éditions ETAI, 2011. Pour tout savoir sur l'histoire de la marque et tous ses modèles de 1924 à 2010. Une véritable bible d'informations, en français.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]