Moritz-Daniel Oppenheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Moritz-Daniel Oppenheim

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Autoportrait de Moritz Daniel Oppenheim, 1814-16.
The Jewish Museum, New York.

Naissance 7 janvier 1800
Hanau, Hesse
Décès 26 février 1882 (à 82 ans)
Francfort-sur-le-Main, Allemagne
Nationalité Allemand Drapeau de l'Allemagne
Activités Artiste-peintre
Formation Académie des Arts de Munich
Maîtres Jean-Baptiste Regnault
Mécènes Famille Rothschild

Moritz-Daniel Oppenheim né le 7 janvier 1800 à Hanau et mort le 26 février 1882 à Francfort-sur-le-Main, est un artiste peintre allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Moritz-Daniel Oppenheim est né dans une famille juive orthodoxe de Hanau en Hesse.

Il entre à l’Académie des beaux-arts de Munich à l'âge de dix-sept ans. C’est le premier juif allemand à recevoir une éducation artistique classique.[réf. nécessaire]

Il part ensuite étudier en France à Paris où il suit l’enseignement de Jean-Baptiste Regnault. Il se rend en Italie à Rome. Il fait la rencontre de Bertel Thorvaldsen, de Barthold Georg Niebuhr et de Johann Friedrich Overbeck. Il fait toute une série d’études et de croquis sur le ghetto juif de Rome dans le but de réaliser une suite de tableaux sur ce thème.

On peut admirer le style épuré de sa jeunesse dans Les Frères Jung et leur maître, tableau qui traduit l’influence du mouvement nazaréen. De retour en Allemagne en 1825, il s’installe à Francfort où il expose sa toile David jouant devant Saül.

Heinrich Heine, 1831.
Kunsthalle Hamburg.

Moritz-Daniel Oppenheim acquiert une grande notoriété en Europe pour son travail de portraitiste. Entre 1830 et 1850, il devient le portraitiste officiel de la famille Rothschild et réalise aussi les portraits posthumes des empereurs Otton IV et Joseph II.

À la fin de sa carrière, Moritz-Daniel Oppenheim se consacre à peindre la rencontre entre le monde juif traditionnel et le monde moderne. Il essaie de transcrire le dilemme des Juifs allemands tiraillés entre désir d’assimilation, attachement sentimental au passé et antisémitisme de la société allemande.

Moritz-Daniel Oppenheim est considéré comme le premier peintre juif de l’ère moderne. Il est le premier artiste juif à être reconnu par les non-juifs.[réf. souhaitée] Son travail artistique est marqué par ses racines religieuses même s’il travaille aussi sur des thèmes non religieux et si ses clients sont avant tout des Juifs émancipés.

Alors que certains artistes juifs se convertissent au christianisme pour pouvoir travailler en toute quiétude dans la société, Oppenheim reste fidèle à sa religion de ses pères.

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

Le Retour du volontaire juif de la guerre de libération au sein de sa famille vivant selon l’antique tradition. 1833-34. The Jewish Museum, New York.

Moritz-Daniel Oppenheim est célèbre pour ses portraits de Heinrich Heine, de l’empereur Joseph II, Moses Mendelssohn, Ludwig Börne et d’autre notables juifs de son temps.

À la fin de sa vie, Oppenheim se tourne vers les thèmes de la vie juive : Le Retour du volontaire juif de la guerre de libération au sein de sa famille vivant selon l’antique tradition, Mendelssohn et Lavater jouant aux échecs sous le regard de Lessing, Mariage traditionnel à Francfort.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Ruth Dröse, Frank Eisermann, Monica Kingreen, Anton Merk: Der Zyklus „Bilder aus dem altjüdischen Familienleben“ und sein Maler Moritz Daniel Oppenheim. CoCon-Verlag Hanau. ISBN 3-928100-36-X

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Galeries[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :