Morine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Morine
Morine
Identification
Nom IUPAC 2-(2,4-dihydroxyphényl)-3,5,7-trihydroxychromèn-4-one
Synonymes

2',3,4',5,7-pentahydroxyflavone
Aurantica
Jaune calico
Orange d'Osage
Bois d'arc
Al-Morin
NSC 19801

No CAS 480-16-0
654055-01-3 (hydrate)
No EINECS 207-542-9
SMILES
InChI
Apparence poudre jaune
Propriétés chimiques
Formule brute C15H10O7  [Isomères]
Masse molaire[1] 302,2357 ± 0,0148 g/mol
C 59,61 %, H 3,33 %, O 37,06 %,
Propriétés physiques
fusion 303,5 °C[2]
Solubilité 250 mg·l-1 (eau, 20 °C)[2]
Pression de vapeur saturante 2,81×10-14 mmHg
Précautions
Directive 67/548/EEC
Irritant
Xi



Écotoxicologie
DL50 555 mg·kg-1 (souris, i.p.)[3]
LogP 1,54[2]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La morine est un composé organique de la famille des flavonols. C'est un composé jaune-orangé, naturellement présent dans l'Oranger des Osages (Maclura pomifera ou Maclura aurantiaca), le Maclura tinctoria, ou dans le goyavier commun (Psidium guajava)[4].

Elle est principalement utilisée comme teinture et pour l'impression sur tissu.

Elle peut aussi servir de test pour la présence d'aluminium (elle vire au vert) ou d'étain (fluorescence jaune-vert).

Hétérosides[modifier | modifier le code]

La morine est aussi présent naturellement sous forme d'hétéroside (glycoside), notamment:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b et c (en) « Morine » sur ChemIDplus
  3. Archives Internationales de Pharmacodynamie et de Therapie. Vol. 123, Pg. 395, 1960. PMID
  4. a, b et c Bacteriostatic effect of flavonoids isolated from leaves of Psidium guajava on fish pathogens
    RATTANACHAIKUNSOPON Pongsak; PHUMKHACHORN Parichat