Morgan City (Louisiane)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morgan City.
Morgan City
Image illustrative de l'article Morgan City (Louisiane)
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Louisiane Louisiane
Comté Sainte-Marie
Maire Tim Matte
Démographie
Population 12 404 hab. (2010)
Densité 800 hab./km2
Géographie
Coordonnées 29° 42′ 29″ N 91° 11′ 49″ O / 29.708056, -91.19694429° 42′ 29″ Nord 91° 11′ 49″ Ouest / 29.708056, -91.196944  
Altitude 2,1 m
Superficie 1 550 ha = 15,5 km2
· dont terre 15 km2 (96,77 %)
· dont eau 0,5 km2 (3,23 %)
Fuseau horaire CST (UTC-6)
Divers
Devise Right in the Middle of Everything
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Louisiane

Voir sur la carte administrative de Louisiane
City locator 14.svg
Morgan City

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Morgan City

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Morgan City
Liens
Site web http://www.cityofmc.com

Morgan City est une ville de l'État américain de la Louisiane, située sur les paroisses de Saint-Martin et de Sainte-Marie. Elle compte 12 404 habitants selon le recensement de 2010.

Histoire[modifier | modifier le code]

Morgan City est sise en bordure de la rivière Atchafalaya. Elle est initialement appelée Tiger Island par les arpenteurs recrutés par le Secrétaire à la Guerre des États-Unis John C. Calhoun en raison d'un type particulier de chat sauvage aperçu dans la région. La ville a par la suite reçu le nom de Brashear City, en hommage à Walter Brashear, un éminent médecin du Kentucky qui a acheté de grandes étendues de terres et acquis de nombreux moulins à presser la canne à sucre. En 1860, Brashear City obtient le statut de ville. En 1876, Brashear City devient Morgan City, en hommage à Charles Morgan, un magnat du rail et des bateaux à vapeur qui a financé le premier dragage du canal Atchafalaya Bay (Atchafalaya Bay Ship Channel) pour permettre l'accueil de navires océaniques.

Culture[modifier | modifier le code]

Morgan City apparaît dans les romans que James Lee Burke consacre à la Louisiane, notamment Dixie City:

« « Au lointain, brillant de tous ses feux comme une flamme chimique dans le brouillard, s'étalait Morgan City, ses rues des quartiers de débine semées de palmiers, ses bars aux sols en sciure, ses hôtels de passe et ses manœuvres des pétroles et racoleuses, fêtards, joueurs de bourrée, nuitards. » »

— James Lee Burke, Dixie City[1]

  1. James Lee Burke, Dixie City, Éditions Payot et Rivages, Collection Rivages Noir, 2000 (1994), page 327.