Morane-Saulnier G

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Morane-Saulnier Type G
{{#if:
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Drapeau : France Morane-Saulnier
Rôle Avion de course puis en 1914 de reconnaissance et d'entraînement
Premier vol 1912
Équipage
1
Motorisation
Moteur Gnome
Nombre 1
Puissance unitaire 80 ch
Dimensions
Envergure 9 20 m
Longueur 6 30 m
Surface alaire 16 m2
Masses
À vide 95 kg
Maximale 370 kg
Performances
Vitesse maximale 123 km/h
Vitesse ascensionnelle 1 8 m/min

Le Morane-Saulnier Type G était un avion de course élaboré par Léon Morane et Raymond Saulnier après qu'ils eurent quitté Borel ; la construction classique était de bois entoilé, les jambes du train seules étaient en tubes d'acier.

Le modèle eut un franc succès, Roland Garros l'utilisa et fit second lors de la première Coupe Schneider en avril 1913 dans une version hydravion. Le 26 juin de cette même année, Claude Grahame-White fit le trajet Paris Londres via Le Havre, Boulogne-sur-Mer et Douvres, soit 500 km en une journée. Deux avions de ce type entrèrent en compétition à Saint-Sébastien (Espagne), du 21 au 28 septembre, avec lord John Evans Carbery qui fit premier dans la catégorie décollage court et Edmond Audemars lui gagna l'épreuve de manœuvrabilité. Lord Carbery, la semaine suivante participa à la course Lac de Côme aller et retour via Pavie avec deux autres Type G ; l'un des compétiteurs sur type G était Roland Garros qui remporta la catégorie générale mais aussi la plus grande vitesse : 127,7 km/h et la plus haute altitude 2 100 m.

En 1914, la Russie en construisit des versions sous licence pour son armée par les établissements Dux de Moscou ; la Turquie en commandait aussi 40 exemplaires pour son armée. L'armée française prit commande de 94 engins, la Grande-Bretagne après l'expérience de Grahame-White demandait aussi la construction d'exemplaires sous licence dans les usines de ce dernier. Les 40 exemplaires pour la Turquie ne furent jamais livrés avec l'ouverture de la guerre, mais cet avion se retrouva aussi servir dans l'armée espagnole.

Le modèle fut rapidement dépassé et remisé comme modèle d'entrainement.

Une variante de 1915 proposait l'adjonction d'une mitrailleuse Hotchkiss Mle 1914 tirant au travers de l'hélice avec un déflecteur, seuls deux exemplaires furent produits[1].

Le constructeur modifia l'aile sur quelques exemplaires pour en faire une aile parasol, ce qui préfigura le Morane-Saulnier Type L.

Un exemplaire est conservé au Museo del Aire de Cuatrovientos de Madrid.

Variantes[modifier | modifier le code]

  • Type GA - version avec un moteur Le Rhône de 40 kW (60 ch) ;
  • Type GB - version avec un moteur Gnome de 60 kW (80 ch) ;
  • Type WB - version d'exportation pour la Russie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Green and Swanborough 1994