Moonsault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shawn Michaels exécutant le moonsault sur Chris Jericho à WrestleMania XIX.

Le moonsault est une technique aérienne de catch. Cette technique voit un attaquant se mettre dans une position élevée, habituellement sur le crochet entre les cordes et l'un des poteaux du ring, et de faire un salto en arrière pour atterrir sur un adversaire couché par terre, l'attaquant l'écrase alors avec tout son poids lors de sa chute[1].

On appelle ce mouvement moonsault, en français « saut de lune », car le corps de la personne qui le réalise prends la forme d'un croissant de lune.

Variantes[modifier | modifier le code]

Moonsault Splash[modifier | modifier le code]

Cette attaque consiste à que l'adversaire sois étendu sur le dos et l'attaquant fasse sur un moonsault pour tomber sur l'adversaire en spalsh qui est au sol. Matt Hardy, Jeff Hardy, Cody Rhodes

Double rotation moonsault[modifier | modifier le code]

Le double rotation moonsault, 720 moonsault ou encore double backflip splash est effectué de la 3e corde ou d'une position élevée. L'attaquant fait deux tours en arrière puis atterrit sur le ventre.

Cristopher Daniels exécutant le double jump moosault sur Chris Sabin.

Double jump moonsault[modifier | modifier le code]

Cette variation du moonsault consiste à sauter sur la deuxième corde puis sur la troisième d'où le nom de double jump (double saut). L'attaquant saute ensuite dans les airs et fait un salto arrière comme un moonsault normal et retombe avec la partie abdominale sur son adversaire. C'est l'une des prises de finitions de Christopher Daniels qu'il nomme Best Moonsault Ever (BME).

Diving Moonsault[modifier | modifier le code]

Comme un Moonsault mais d'un point encore plus élevé. Cette techniques est utilisés par Matt Hardy qui en fait sa prise de finition et l'utilise d'un point plus élevée et le plus souvent d'une échelle ou du haut d'une cage.

Moonsault slam[modifier | modifier le code]

Cette version du moonsault voit les deux adversaires être sur la troisième et doivent avoir les deux parties avant de leur corps collées l'une sur l'autre. Ensuite, l'attaquant enroule ses bras autour du corps de son adversaire puis saute dans les airs avec lui et fait un salto arrière tout en faisant tourner son adversaire avec lui et le fait tomber au sol. Evan Bourne utilise cette prise sous le nom de cyclorama et Sin Cara en fait sa prise de finition (à la WWE). Il existe aussi une autre version en standing moonsault appelé standing moonsault slam dans laquelle les deux adversaires ne doivent pas être sur la troisième corde mais debout sur le ring. Cette variante est utilisée par John Morrison et Paul Burchill (en tant que finisher) sous le nom de C-4.

Moonsault senton[modifier | modifier le code]

Le moonsault senton est utilisé plutôt par des catcheurs de type mi-lourds. Cette technique voit un attaquant se mettre dans une position élevée, habituellement, sur le poteau du ring, et de faire un salto en arrière continuer sa rotation pour atterrir en senton (sur le dos) sur l'adversaire couché par terre, l'attaquant l'écrase alors avec tout son poids lors de sa chute. Cette technique est considérée comme une manœuvre dangereuse pour l'exécuteur et le récepteur. En effet, si un catcheur est incapable de faire la rotation complète, ou s'il tombe incorrectement sur l'adversaire, cela peut causer des blessures.

Moonsault attack[modifier | modifier le code]

Cette attaque peut être réussie seulement quand l'adversaire est debout. L'attaquant monte sur le crochet entre les cordes et l'un des poteaux du ring puis exécute un moonsault sur l'adversaire. C'est la prise de finition de Jimmy Wang Yang, elle est aussi utilisée par Cody Rhodes et Matt Hardy

Sabu exécutant un springboard moonsault sur Rhyno.

Springboard moonsault[modifier | modifier le code]

C'est une signature de Chris Jericho qu'il a nommé Lionsault. Le catcheur s'appuie sur la 2e ou la 3e corde pour réaliser le moonsault. Rey Mysterio l'utilise aussi mais en Springboard Moonsault Attack, il y a également Sin Cara qui lui, l'utilise en finisher mais il effectue avec sa un Springboard Swanton Bomb.

Split-legged moonsault[modifier | modifier le code]

L'attaquant est sur le crochet entre la troisième corde et l'un des poteaux, dos au ring. L'adversaire est sur le ring, étendu sur le dos. L'attaquant se laisse tomber en position assise sur la troisième corde en s'accrochant avec les mains. L'impulsion de ses cuisses sur les cordes le projette en arrière et lui permet d'effectuer un moonsault. Cette prise est popularisée par Rob Van Dam (Hollywood star press).

Split-legged Corkscrew moonsault[modifier | modifier le code]

John Morrison s'apprêtant à exécuter le Split-legged Corkscrew moonsault.

L'attaquant est au sommet sur le crochet entre la troisième corde et l'un des poteaux, dos au ring. L'adversaire est sur le ring, étendu sur le dos. L'attaquant se laisse tomber en position assise sur la troisième corde en s'accrochant avec les mains. L'impulsion de ses cuisses sur les cordes le projette en arrière et lui permet d'effectuer un corkscrew moonsault. Cette prise est popularisée par John Morrison sous le nom de Starship Pain. C'est une prise également effectuée par Evan Bourne et le luchador Mascara Dorada.

Standing moonsault[modifier | modifier le code]

Un standing moonsault est une attaque de catch ou l'exécuteur est debout et son adversaire est couché sur le sol, il prend alors de l'élan et exécute un moonsault.

La différence entre un standing moonsault et un diving moonsault est que pour un standing moonsault, l'attaquant est sur le sol alors que pour le diving moonsault, il est en haut du poteau du ring. Evan Bourne utilise souvent cette prise tout comme Eve.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The page of 1,000 holds glossary », sur Death Valley Driver (consulté le 26 octobre 2009)