Monuments aux morts de l'Ardèche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

De 1920 à 1925, il se construit en moyenne 16 monuments par jour dans tout le pays, soldats, victoires, stèles ou simples plaques apposées dans les églises. Dans le département de l'Ardèche chaque commune a son monument s'incluant dans une catégorie de forme, statuaire et ornements que nous retrouvons sur l'ensemble des monuments français.

Formes[modifier | modifier le code]

Le monument le plus répandu dans l'Ardèche est l'obélisque que l'on nomme aussi pyramide. Cette forme venue d'Égypte est chargée de symbole. C'est sur une pierre levée que le soleil se serait posé au premier matin du monde. La forme allongée de l'obélisque, phallique, invite à y voir un symbole de fertilité, mais sa verticalité représente aussi l'essor de l'âme vers le ciel après la mort. C'est pourquoi l'obélisque a été très utilisé dans l'art funéraire. Mais il faut bien comprendre, qu'après la guerre, c'est surtout son prix modique qui l'a fait choisir par la plupart des communes[1].

Statuaire[modifier | modifier le code]

Les formes de base que sont l'obélisque, la stèle, la colonne, se combinent à d'autres éléments figuratifs, réalistes ou allégoriques : bustes ou statues de soldats.

Épigraphie.[modifier | modifier le code]

La dédicace qu'on peut lire sur les monuments aux morts, comme les ornements qui y sont apposés mettent en évidence la destination du monument et sa signification.

"La commune de...à ses glorieux enfants morts pour la France", telle est la formule officielle, consacrée, avec ses variantes "À la mémoire des enfants de...morts pour la France" ou "À ses enfants (ou à ses fils) la commune reconnaissante".

La référence à la Patrie apparaît dans des formules comme : "La commune de...à ses glorieux enfants morts pour la Patrie".

Ornements militaires[modifier | modifier le code]

En symboles militaires, la croix de guerre orne la plupart des monuments. Drapeaux, épées, casques, fusils sont des motifs récurrents. Les monuments les plus simples s'ornent également de profils de soldats gravés dans la pierre ou en métal apposés sur le fût. Autour du monument peuvent se dresser des obus.

Symboles[modifier | modifier le code]

Les éléments végétaux qui figurent sur les monuments sont, eux aussi, chargés de sens :

  • La couronne de laurier récompense les vainqueurs.
  • L'olivier est le signe de paix.
  • La palme signifie la victoire et la récompense.
  • Le chêne est signe de force et de vie.
  • La flamme de pierre immortalise le souvenir.

Signes de la victoire[modifier | modifier le code]

Le coq est un emblème très ancien. Il est devenu celui de la France sans doute par assimilation de gallus, le coq en latin et de Gallus, gaulois. Sur les monuments aux morts, il symbolise la pugnacité du combattant et, bec ouvert, il fait résonner le chant de la victoire. Crête arrogante, ailes serrées ou déployées, il se dresse avec fierté, crispant ses ergots sur une sphère ou sur un casque[1].

Le "Poilu" qui personnifie le soldat inconnu, est un emblème patriotique et victorieux. Largement représenté, il est réaliste par la précision des détails de ses vêtements et de son équipement : la capote retroussée sur les côtés, les jambières, le casque, la gourde, les musettes et autres sont minutieusement représentées. Idéalisé par son attitude et son expression, il figure le soldat prêt à tout pour sauver son pays.

Liste des monuments aux morts[modifier | modifier le code]

Monuments surmontés d'un coq[modifier | modifier le code]

Monuments surmontés d'une croix latine[modifier | modifier le code]

La croix latine elle est le symbole de l'Église. Or la loi du 9 décembre 1905, dans son article 28, "interdit d'apposer un signe ou emblème religieux sur les monuments publics... à l'exception... des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires...". Le Monument aux morts de Saint-André-Lachamp, par exemple, était peut-être dans un terrain de sépulture en 1925.

Monuments surmontés d'une croix de guerre[modifier | modifier le code]

Monuments avec une croix de guerre sculptée[modifier | modifier le code]

Monuments surmontés d'un Poilu[modifier | modifier le code]




Monuments avec poilu sculpté[modifier | modifier le code]

Monuments surmontés d'une urne[modifier | modifier le code]

Monuments avec palmes[modifier | modifier le code]

Monuments d'inspiration pacifiste[modifier | modifier le code]

Obélisque simples[modifier | modifier le code]

Plaques commémoratives[modifier | modifier le code]

Stèles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]