Monumenta Nipponica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monumenta Nipponica
Pays Drapeau du Japon Japon
Langue anglais
Périodicité Bisannuel
Genre Japonologie
Fondateur J. B. Kraus
Date de fondation 1938
Éditeur Université Sophia
Ville d’édition Tokyo

Rédacteur en chef Mark R. Mullins
ISSN 0027-0741
OCLC 1880-1390
Site web Site

Monumenta Nipponica est une revue universitaire bisannuelle de japonologie. Elle est affiliée à l'université Sophia de Tokyo[1].

Contenu[modifier | modifier le code]

Chaque numéro contient trois ou quatre articles principaux de recherche et de dix à quinze critiques de livres récents dans les études japonaises, traitant de la société, la culture, l'histoire, la religion, la littérature, l'art, et l'anthropologie japonaises ainsi que de sujets connexes en japonologie et en études asiatiques.

Les anciens numéros de Monumenta Nipponica sont accessibles via JSTOR. À partir du volume 60 (2005), tous les numéros, y compris les plus récents, sont accessibles par le biais du project MUSE[1].

Rédacteurs en chef[modifier | modifier le code]

Depuis la création de Monumenta Nipponica, les rédacteurs en chef ont été :

  • Vols. 1–6 (1938–1943)—J. B. Kraus (fondateur)
  • Vols. 7–17 (1951–1962)—Wilhelm Schiffer
  • Vol. 18 (1963)—Wilhelm Schiffer, Francis Mathy
  • Vols. 19–23 (1964–1968)—Joseph Pittau
  • Vols. 24–25 (1969–1970)—Edmund R. Skrzypczak
  • Vols. 26–51 (1971–1996)—Michael Cooper
  • Vol. 52 (1997)—Michael Cooper, Kate Wildman Nakai
  • Vol. 53-65:1 (1998–2010)—Kate Wildman Nakai
  • Vol. 65:2- (2010-présent)—Mark R. Mullins

Source[modifier | modifier le code]

« Japanese Bibliography, English-Language Journals », université Columbia,‎ 2003 (consulté le 15 février 2009)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site du journal

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Monumenta Nipponica », Sophia University (consulté le 2009-02-16)