Monts Métallifères slovaques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

47° 45′ N 20° 15′ E / 47.75, 20.25

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monts Métallifères.
Monts Métallifères slovaques
Les monts Métallifères sont hachurés en noir.
Les monts Métallifères sont hachurés en noir.
Géographie
Altitude 1 476 m, Stolica
Massif Carpates
Longueur 135 km
Largeur 25 à 40 km
Superficie 4 000 km2
Administration
Pays Drapeau de la Slovaquie Slovaquie
Régions Banská Bystrica, Košice
Géologie
Âge Miocène
Roches Roches sédimentaires

Les monts Métallifères slovaques (en slovaque Slovenské rudohorie), appartenant aux Carpates occidentales, constituent la chaîne de montagne la plus étendue de Slovaquie. Ils s'effacent au sud des Tatras inférieures et recouvrent pratiquement la moitié sud de la Slovaquie centrale. D'une altitude inférieure à celle des Tatras, ils revêtent pour le pays une plus grande importance, de par leurs richesses naturelles et les mines (dont plusieurs sont toutefois abandonnées aujourd'hui).

Le nom actuel de la chaîne de montagnes est celui d'avant 1918, quand la Slovaquie était une province de la Hongrie. Peu après la Première Guerre mondiale, ils furent rebaptisés de façon éphémère « monts Métallifères de Hongrie » (en allemand : Ungarisches Erzgebirge), avant de devenir, à l'issue du Traité de Saint-Germain-en-Laye (1919) et l'intégration à la Tchécoslovaquie, les « monts Métallifères slovaques ».

Description géographique[modifier | modifier le code]

La chaîne présente un relief monotone, où dominent les plateaux. Contrairement aux autres montagnes de Slovaquie, elle ne comporte qu'une (très légère) dépression et ne prend vraiment un aspect montagnard que dans sa partie méridionale.

Les monts métallifères comprennent les sommets suivants, tous densément boisés, y compris les deux régions karstiques :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Histoire[modifier | modifier le code]

Les riches gisements de ce massif (fer, manganèse, cuivre, plomb, étain, antimoine), exploités par l'artisanat local dès l’âge du bronze, puis d'une façon plus systématique à partir du XIVe siècle, sont aujourd'hui pratiquement épuisés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Vozár, J., Vojtko, R., Sliva, Ľ.,, Guide to geological excursion, Bratislava, Dionýz Štúr Publishers, Geological survey of Slovak republic, coll. « XVIIth Congress of Carpathian-Balkan Geological Association »,‎ 2002, 163 p. (lire en ligne)
  • (en) Č. Tomek, « Deep crustal structure beneath the central and inner West Carpathians », Tectonophysics, no 226,‎ 1993, p. 417-431