Monts Groulx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Groulx.
Monts Groulx
Canada Quebec relief location map-conic proj.jpg
Monts Groulx
Monts Groulx
Localisation des monts Groulx au Québec.
Géographie
Altitude 1 104 m, Mont Veyrier
Massif Laurentides
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Québec

Le massif montagneux des monts Groulx est situé dans la région de la Côte-Nord au Québec. On peut considérer qu'ils font partie de la chaîne des Laurentides, qui constituent elles-mêmes la frange sud du Bouclier canadien.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les monts Groulx sont situés à l'est du réservoir Manicouagan, à environ 300 km au nord de la ville de Baie-Comeau, entre 51°21’ et 51°43’ de latitude nord et 67°37’ et 68°17’ de longitude ouest. Ils ont été nommés en 1967 en l'honneur du chanoine Lionel Groulx. Le climat et la végétation sont de type boréal mais se rapprochent de la toundra alpine sur les sommets. Les étés sont humides et pluvieux, et l'hiver peut être très froid.

Les principaux sommets sont le mont Veyrier (1 104 m) et le mont Lucie (1 095 m).

Activités[modifier | modifier le code]

Randonnée[modifier | modifier le code]

Les monts Groulx sont une destination de choix pour les randonneurs qui veulent vivre l'expérience de la nature sauvage. Trois accès sont particulièrement connus pour pouvoir pratiquer la randonnée dans le massif :

  • au kilomètre 335 de la route 389, au lieu-dit du camp Nomade ;
  • au kilomètre 365, au lieu-dit du camp Matsheshu ;
  • au kilomètre 350 (il s’agit d’une piste de ski de randonnée).

Protection environnementale[modifier | modifier le code]

Une partie du massif est protégée par la réserve de biodiversité Uapishka, dont la création a été annoncée en mars 2009 par le gouvernement du Québec[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les aires protégées au Québec: Réserve de biodiversité Uapishka », sur Ministère du Développement durable de l'Environnement et des Parcs,‎ 2009 (consulté le 13 avril 2009)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]