Montreux (Meurthe-et-Moselle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montreux (homonymie).
Montreux
Blason de Montreux
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Lunéville
Canton Blâmont
Intercommunalité Communauté de communes de la Vezouze
Maire
Mandat
Paul Martin
2014-2020
Code postal 54450
Code commune 54381
Démographie
Population
municipale
61 hab. (2011)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 32′ 11″ N 6° 52′ 59″ E / 48.5363888889, 6.8830555555648° 32′ 11″ Nord 6° 52′ 59″ Est / 48.5363888889, 6.88305555556  
Altitude Min. 277 m – Max. 345 m
Superficie 3,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montreux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montreux

Montreux est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Lorraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

1re origine écrite : 880 (Diplôme de Sainte Richarde avec le village voisin de Nonhigny)

Anciennes appellations :

Monasteriolum (nom latin) - Munsteriolo (880) - Monsteruel - Montreuil - Montercuel - Montereuil

Aujourd'hui Montreux

Dans le recueil de titres de l'abbaye d'Etival, il est mentionné "Mostron" (petit monastère)

Les habitants de Montreux ont pour surnom : Queurtons

Saint patron[modifier | modifier le code]

Notre-Dame-de-l'Assomption

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Montreux Blason Blasonnement : d'or à l'église de sable mouvante de la pointe, chapé de gueules, chargé à dextre de deux saumons adossés d'argent surmontés d'une tour de même, maçonnée de sable et à senestre de trois jumelles d'argent à la bordure du même.
Détails L’église de la commune est accompagnée des saumons des comtes de Blâmont etdes jumelles de la famille Barbas, ces deux familles étant seigneurs du lieu. La tour est celle qui surmonte la fontaine du village.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 16 avril 2014)
Paul Martin    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 61 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
212 215 218 224 280 234 238 218 232
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
193 218 188 171 155 151 149 146 130
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
125 122 84 106 107 92 97 97 94
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009 2011
93 83 85 59 61 56 54 60 61
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

  • Église reconstruite après 1918.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Fabien MONTFORT, Artiste-Peintre lorrain. Promu académicien des arts en 2009 (academie Greci-marino en Italie) Peintre contemporain du XXème siecle. Membre titulaire du Whos'Who art international (Suisse). Est nommé délégué regional des Arts et Lettres de France en 2012 pour la section artistique d'alsace-lorraine.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :