Montrésor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Montrésor
Vue de Montrésor
Vue de Montrésor
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Loches
Canton Montrésor
Intercommunalité C.C. de Montrésor
Maire
Mandat
Christophe Unrug
2014-2020
Code postal 37460
Code commune 37157
Démographie
Gentilé Montrésoriens
Population
municipale
336 hab. (2011)
Densité 343 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 09′ 24″ N 1° 12′ 06″ E / 47.1566666667, 1.2016666666747° 09′ 24″ Nord 1° 12′ 06″ Est / 47.1566666667, 1.20166666667  
Altitude Min. 87 m – Max. 121 m
Superficie 0,98 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte administrative d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Montrésor

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte topographique d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Montrésor

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montrésor

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montrésor
Liens
Site web montresor-touraine.e-monsite.com

Montrésor est une commune française du département d'Indre-et-Loire, dans la région Centre.

Géographie[modifier | modifier le code]

Montrésor, chef lieu du canton de Montrésor, est situé dans le sud est de la Touraine à environ 60 km de Tours, à 17 km de Loches et 30 km de Valençay. Avec ses 98 ha, la commune est la plus petite d'Indre-et-Loire et le 32e plus petit village de France[1]. Le territoire communal est arrosé par la rivière Indrois.

La commune se trouve dans l'aire géographique et dans la zone de production du lait, de fabrication et d'affinage du fromage Valençay[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Une légende pittoresque veut que le jeune roi Gontran, fils de Clotaire Ier, s'endorme au bord d'un ruisseau sur les genoux de son gentil écuyer qui rêve d'un trésor caché dans une grotte. L'écuyer voit un petit lézard « couvert d'une cuirasse d'or » sortir d'une anfractuosité d'un rocher. Informé de cette vision, le roi s'empresse de faire fouiller le rocher, y trouve un souterrain qui conduit à une montagne d'or. Avec ce or, Gontran fait construire un château sur le mont du trésor, le château de Montrésor et l'écuyer épouse sa princesse et devient le seigneur du château[3].

La réalité historique est que le fief de Montrésor relevait du trésorier du chapitre de la cathédrale de Tours, d'où son nom au Xe siècle de « Mons Thesauri » devenant au XIIIe siècle « Monthésour » puis Montrésor[4].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Montrésor

Les armes de Montrésor se blasonnent ainsi :

D'azur semé de besants d'or[5].

Blason modèle fr Armes parlantes.svg Armes parlantes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ? 1860 Chauveau    
1860 1870 Xavier Branicki    
1882 1904 Armand Boullet    
1904 1908 Armand Besnard    
1908 1925 Joseph Boulay    
1925 1929 Lucien Theret    
1929 1934 Emile Vincent    
1934 1935 André Cellier    
1935 1942 Alphonse Minier    
1942 1944 délégation spéciale    
1944 1944 Edouard Audiger    
1944 1945 Jules Moreau    
1945 1977 Roger Moreau    
1977 1985 Hubert Brothier    
1985 réélu en 2008 Jean Moreau UMP  
2008 2014 Jean Moreau    
2014 En cours Christophe Unrug    

Démographie[modifier | modifier le code]

Ses habitants sont appelés les Montrésoriens, Montrésoriennes[6].


En 2011, la commune comptait 336 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
700 691 708 723 731 742 726 645 614
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
614 653 685 697 684 676 718 674 697
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
600 602 589 582 617 566 564 564 554
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
522 506 465 460 362 395 384 379 330
2011 - - - - - - - -
336 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique


Animations[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

vue photographique du village de Montrésordepuis les bords de L'Indrois
Le village vu des bords de l’Indrois.
Vue de Montrésor
Article détaillé : Château de Montrésor.

Datant du XIe siècle, le château a été remanié depuis et abrite une superbe collection, amenée par celui qui a sauvé le château, le comte Xavier Branicki.

  • La collégiale St Jean Baptiste

La collégiale Saint-Jean-Baptiste est classée monument historique depuis 1840 ; elle a été fondée par Imbert de Batarnay vers 1520. L'édifice n'est consacré qu'en 1532 et réellement terminé vers 1541. Cette collégiale est considérée comme l'un des chefs d'œuvre de l'architecture de la première Renaissance. Elle abrite le tombeau en albâtre de son fondateur, des tableaux du XVIe siècle, une Annonciation de Philippe de Champaigne et de belles stalles du XVIe siècle.

La visite de la nièce de Talleyrand.

« (...) Nous nous sommes arrêtés ensuite à Montrésor, pour inspecter une des plus jolies églises de la Renaissance que j'ai vues ; elle est bâtie à côté d'un vieux castel, qui doit son origine au fameux Foulques Nera, le plus grand bâtisseur avant Louis-Philippe. »
(duchesse de Dino, de Valençay, le 15 juillet 1837, ds Chronique, 1831-1862 - Plon, 1909, p. 165).
La halle

Construite en 1700, cette halle avec son toit en chêne à la Mansard rappelle par son nom le travail de la laine qui fit la fortune du village jusqu'à la Révolution. Longtemps lieu de marché (les mardis) et de commerce pour la région, son grenier abrite depuis les années 2000 un lieu d'exposition permanente sur l'histoire du village.

  • Le logis du Chancelier (actuelle mairie)

Beau bâtiment construit en 1581 avec échauguette et lucarnes Renaissance.

  • Autres lieux à voir

L'ancien four banal, l'ancienne église Saint-Roch, une maison à colombage du XVe siècle, le lavoir, le pont du jardinier construit par les ateliers Eiffel, le bélier hydraulique, la balade au bord de la rivière.

Le village est membre de l'association Les Plus Beaux Villages de France[10], ce qui lui vaut de recevoir la visite annuelle de 16 à 20 000 visiteurs[1].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Imbert de Batarnay (1438-1523) : seigneur de Montrésor, conseiller de quatre rois de France : Louis XI, Charles VIII, Louis XII et François Ier.
  • Anne de Batarnay, duc de Joyeuse
  • Claude de Bourdeille (1608-1663) : seigneur de Montrésor, Grand veneur de Gaston d'Orléans, il participe en 1636 à un complot dont le projet est d'assassiner Richelieu. Il sera inquiété durant l'affaire des importants et participera à la Fronde. Il nous a laissé ses mémoires nommées : Mémoires de Montrésor.
  • Louis Janoir (1885-1968) : né à Lugny en 1885, ce pionnier de l'aviation participa au meeting aérien que Montrésor organisa le 23 juillet 1911, auquel il prit part sur un monoplan Bonnet-Labranche et dont il fut le seul concurrent.
  • Xavier Branicki (1816-1879) : né à Varsovie en Pologne, exilé en France, il achète en 1848 le château de Montrésor ; ami des Bonaparte et notamment du prince Jérôme, oncle de Napoléon III, il est un des grands personnages du Second Empire. En 1849, il crée le journal La Tribune du peuple ; il est cofondateur du Crédit Foncier et l'auteur d'un ouvrage sur la libération de la France par un impôt sur le capital.
  • Moreau de Tours (1804-1884) : né à Montrésor, médecin, père de la psychopharmacologie.
  • Roger Moreau : maire de Montrésor (1945-1977) et sénateur (1975-1983).
  • Claude Ménard (1906-1980) : né à Montrésor, athlète de sauts en hauteur français médaillé de bronze aux Jeux olympiques de 1928.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.
  3. Personnes qui cardent la laine.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Elric Huguet du Lorin, « Montrésor l'un des plus beaux village de France en Touraine », émission « Ça vaut le détour » de RCF, 23 juin 2014
  2. Site de l'Institut national de l'origine et de la qualité : Valençay, consulté le 15 août 2014.
  3. Jacques-Marie Rougé, Contes de Touraine, C.L.D.,‎ 1981, p. 191
  4. Dominique Auzias, Jean-Paul Labourdette, Les 100 plus beaux villages de France, Petit Futé,‎ 2011, p. 67
  5. Le blason de la commune sur Gaso. Consultation : mars 2009.
  6. habitants.fr, « Indre-et-Loire > Montrésor (37460) » (consulté le 22 juillet 2012)
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  9. Guillaume Fraissard, « À Montrésor, les femmes se font belles pour France 2 », sur Le Monde,‎ 19 février 2011
  10. Les plus beaux villages de France : Montrésor

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connxes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]