Montpellier (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montpellier (homonymie) .
Montpellier
Image illustrative de l'article Montpellier (Québec)
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Outaouais
Comté ou équivalent Papineau
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Stéphane Séguin
2013-2017
Constitution 11 octobre 1920
Démographie
Gentilé Montpelliérois, oise
Population 1 021 hab. (2014)
Densité 4,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 51′ 00″ N 75° 10′ 00″ O / 45.850005, -75.16667245° 51′ 00″ Nord 75° 10′ 00″ Ouest / 45.850005, -75.166672  
Superficie 24 952 ha = 249,52 km2
Divers
Fuseau horaire [[]]
Code géographique 80090
Localisation
Localisation de Montpellier dans la MRC de Papineau
Localisation de Montpellier dans la MRC de Papineau

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Montpellier

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Montpellier

Montpellier est une municipalité du Québec (Canada) située dans la municipalité régionale de comté de Papineau et la région administrative de l'Outaouais[1].

Son nom vient du maître de poste, Louis Beaulieu, dit Montpellier[2].

Au recensement de 2006, on y a dénombré 966 habitants[3].

Situation[modifier | modifier le code]

Montpellier se trouve au nord des vallées fertiles du canton de Ripon et à l'aube du nord de la région de Papineau occupé par le domaine forestier. La réserve faunique Papineau-Labelle en occupe toute la partie ouest. Le territoire de la municipalité chevauche les cantons de Ripon, Hartwell (maintenant Lac-Simon (Papineau)), Lathbury et Mulgrave-et-Derry.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant la création des municipalités et des paroisses, des colons exploitaient le bois et l'agriculture. Au nord-ouest de ce qui deviendra plus tard un village, la compagnie forestière Edwards avait installé un camp pour exploiter le bois au Lac du Rat Musqué. Sous la surveillance du contremaître, M. Schryer, les draveurs faisaient descendre les billots par le ruisseau Schryer et le « lac à Schraire » pour arriver au moulin à scie en aval du lac.

Les colons s'installent doucement à la faveur des avantages du terrain un peu partout au Lac Schryer, au « Crique à Laroche », à la Côte Rouge, à la Baie-de-l'Ours. Pour répondre aux besoins de ces colons dispersés entre Ripon et Chénéville, Louis Beaulieu dit Montpellier ouvre un bureau de poste et un magasin général en 1892; ce sera les débuts du village. Peu après, Moïse Faubert quitte le canton de Mulgrave pour venir s'installer avec ses seize enfants. Plusieurs familles venant des cantons voisins contribueront au développement de la petite communauté fondée en 1902.

Attraits[modifier | modifier le code]

Depuis un demi siècle, Montpellier est devenu un endroit prisé par les villégiateurs. Il suffit de penser au Lac Schryer qui comptait déjà dans les années quarante 250 chalets, un camping, un hôtel et un restaurant sur ses rives. En 1940 au Lac Vert, les Pères Blancs construisent un monastère pour les novices et 49 chalets qui serviront plus tard de colonie de vacance. Les lacs, la Réserve faunique de Papineau-Labelle[4], le golf[5], les sentiers divers, le Festival du Recycl'Art et les expositions estivales du Centre régional d'art contemporain de Montpellier et de la galerie du Patrimoine, sont autant d'activités qui permettent aux visiteurs de venir se détendre chaque année à Montpellier.

Administration[modifier | modifier le code]

Chronologie municipale[modifier | modifier le code]

Régionale[modifier | modifier le code]

À l'origine dans le comté de Papineau, Montpellier est incluse dans la municipalité régionale de comté de Papineau en 1983.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Montpellier », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
  2. Toponymie : Montpellier
  3. Statistique Canada : Montpellier
  4. réserve faunique Papineau-Labelle
  5. golf

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site officiel


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Duhamel Rose des vents
Val-des-Bois N Lac-Simon
O    Montpellier    E
S
Mulgrave-et-Derry Ripon