Montlouis-sur-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Montlouis-sur-Loire
La mairie
La mairie
Blason de Montlouis-sur-Loire
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Tours
Canton Montlouis-sur-Loire
Intercommunalité C.C. de l'Est Tourangeau
Maire
Mandat
Vincent Morette
2014-2020
Code postal 37270
Code commune 37156
Démographie
Gentilé Montlouisiens
Population
municipale
10 452 hab. (2011)
Densité 426 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 23′ 21″ N 0° 49′ 41″ E / 47.3891666667, 0.828055555556 ()47° 23′ 21″ Nord 0° 49′ 41″ Est / 47.3891666667, 0.828055555556 ()  
Altitude Min. 46 m – Max. 97 m
Superficie 24,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte administrative d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Montlouis-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte topographique d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Montlouis-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montlouis-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montlouis-sur-Loire
Liens
Site web ville-montlouis-loire.fr

Montlouis-sur-Loire est une commune française située dans le département d'Indre-et-Loire en région Centre.

Ses habitants sont appelés les Montlouisiens, Montlouisiennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette commune est située sur la rive gauche de la Loire à 12 kilomètres en amont de Tours, et à 249 km de Paris.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès le Moyen Âge, Montlouis s'est développé grâce à son port sur la Loire, voie navigable très utilisée, et par son activité viticole.
Durant, la guerre de Cent Ans, du 7 au 11 septembre 1356, lors de la chevauchée du Prince noir la ville est pillée pendant trois jours par les Anglais.
La Renaissance marque un âge d'or. Puis l'activité portuaire se dégrade peu à peu en raison de l'ensablement du fleuve. Montlouis devient alors une commune essentiellement rurale et agricole, toujours avec le vin.

Au cours de la Révolution française, la commune, alors appelée simplement Montlouis, porta provisoirement le nom de Monloire ou de Mont-Loire[1].
En 1920, le nom de la commune est modifié avec la précision -sur-Loire[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Montlouis-sur-Loire

Les armes de Montlouis-sur-Loire se blasonnent ainsi :

Écartelé : au premier et au quatrième d'argent au senestrochère de gueules sortant d'une nuée d'azur mouvant du flanc senestre, tenant une poignée de vesce en rameau de trois pièces de sinople, au deuxième et au troisième parti au I de sinople au pal d'argent et au II de gueules au pal aussi d'argent[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

liste des maires de Montlouis
Période Identité Étiquette Qualité
    Abraham Courtemanche Sans étiquette  
  mars 1965(?) Émile Gerbault Sans étiquette  
mars 1965 février 1972 Raoul Rebout Sans étiquette menuisier, décédé en cours de second mandat (réélu en 1971)
avril 1972 mars 1977 Pierre Sébille Sans étiquette  
mars 1977 mars 1983 Henriette Fouchier PS institutrice
mars 1983 mars 2014 Jean-Jacques Filleul PS comptable
mars 2014 en cours Vincent Morette PS enseignant en collège

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 10 452 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de plus de 10 000 habitants ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 236 2 571 2 409 2 296 2 443 2 379 2 274 2 326 2 361
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 166 2 214 2 190 2 181 2 175 2 232 2 247 2 170 2 053
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 091 2 133 2 127 2 070 2 039 2 061 2 115 2 350 2 710
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
3 569 4 169 5 692 6 932 8 309 9 657 10 282 10 452 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture[modifier | modifier le code]

Le Festival de Jazz en Touraine[modifier | modifier le code]

Depuis 1987, la ville accueille au mois de septembre le Festival de Jazz en Touraine. En 2010, ce sont plus de 20000 personnes[5] sur une durée de 10 jours. Afin d'organiser cet événement, une association a été créée en 1990 afin que le festival puisse prendre son autonomie vis-à-vis de la municipalité. Aujourd'hui, environ 200 bénévoles s'occupent de l'organisation.

Depuis 1987 un grand nombre d'artistes reconnus sont venus à Montlouis :

La Maison des Loisirs et de la Création[modifier | modifier le code]

Elle abrite l'Association pour l'animation de Montlouis (APAM) qui y propose des activités variées pour adultes et enfants[6].

La Maison de la Loire d'Indre-et-Loire[modifier | modifier le code]

Article connexe : Maison de Loire.

Association fondée en 1986 et ayant pour vocation « d'éduquer à l’Environnement ainsi que d’informer, sensibiliser et faire découvrir le patrimoine naturel et culturel de la Loire ». Elle propose des activités variées en rapport avec la faune et la flore du corridor ligérien.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Montlouis-sur-Loire est jumelée avec deux villes étrangères :

Sapeurs-pompiers[modifier | modifier le code]

  • Environ 30 sapeurs-pompiers volontaires
  • Les véhicules : VSAV, CCR, VTU, MPR, bateau, VL.
  • Environ 600 interventions par an.

Économie[modifier | modifier le code]

Centre commercial Sud Loire :

  • Super U, Point vert, Styleco, Nova gym, Centrakor, Sécuritest, Caisse d’épargne, La Primavera (fleuriste), centre optique, IB coiffure, pharmacie, cordonnier...

Centre commercial les coteaux :

  • G20, pharmacie, Naim´s (restauration rapide), PMU, tabac, boucherie, coiffeur, Crédit agricole, auto-écoles, Crédit mutuel, opticiens mutualistes, immo...

Viticulture[modifier | modifier le code]

L'AOC Montlouis-sur-Loire s'étend sur 300 ha sur les communes de Lussault-sur-Loire, Saint-Martin-le-Beau et Montlouis-sur-Loire. C'est un vin blanc décliné en sec, moelleux, effervescent et produit par un seul cépage : le chenin blanc.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de la Bourdaisière. Il abrite actuellement le conservatoire de la tomate (près de 500 variétés).
  • Église Saint-Laurent : L'édifice primitif fut remplacé fin XI-début XIIè par une église à nef unique, dont subsistent encore la base du clocher et le chœur voûté en cul de four. L'inscription "République Française" fut réalisée sur la façade vers 1881. Sur le pignon de gauche, est visible un graffito d'une gabarre, ex-voto marinier datant de la fin du XVIIe siècle. L'église possède aussi des vitraux du XXe siècle, dont un illustrant le bombardement du pont de Montlouis-sur-Loire en mai-juin 1944, réalisé par le maître verrier Fournier.
  • Le presbytère, ancien hôtel particulier du XVIe siècle, inscrit aux Monuments historiques en 1927 aurait abrité les amours d'Henri IV et de Gabrielle d'Estrées. Orné de lucarnes surmontées de gâbles sculptés et sertis d'une coquille, l'édifice témoigne de l'art de la Renaissance.
  • La Maison de la Loire : depuis 1986, elle fait découvrir le patrimoine culturel et naturel du fleuve[7].
  • Le quartier Cœur de ville: Grand quartier 'écologique' au centre de la ville composé d'immeubles destinés à la location (bailleur social) ainsi qu'à la vente. Des maisons individuelles, des commerces et au centre une grande médiathèque.
  • Le sentier de grande randonnée GR 3, le chemin de pèlerinage à Compostelle Via Turonensis et le circuit de la Loire à vélo traversent Montlouis.
  • Deux viaducs ferroviaires, construits en 1846 et en 1989, traversent la Loire à hauteur de Montlouis.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Cass.
  2. Le blason de la commune sur Gaso. Consultation : mars 2009.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  5. Jazz en Touraine
  6. http://www.apam-mlc.com/
  7. Site de La Maison de la Loire


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Histoire d'une ville à la campagne, chroniques de Montlouis, témoignages sur le siècle, texte de Claude Foubert, Portraits d'Édouard Golbin, édition EFIL COMMUNICATION, 2000.
  • Maires d'Indre-et-Loire - Saint-Martin-le-Beau, Montlouis-sur-Loire, Amboise, Lussault-sur-Loire, Mosnes, Saint-Pierre-des-Corps..., Jean-François Badier, Auto-édition, 2013 (ISBN 978-2-9546-0290-5)


Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]