Monte Naranco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

43° 23′ 05″ N 5° 51′ 52″ O / 43.38484, -5.86436 Les églises préromanes de la colline Naranco, el Monte Naranco, se situent à 4 km au nord-ouest, sur le versant sud du Monte Naranco qui culmine à 634 m. Ce site offre un agréable panorama sur Oviedo et, au loin, sur les Pics d'Europe.

Ramiro Ier (842-850) eut un règne agité car il dut repousser, près de la Corogne, en 844, les Vikings qui attaquaient pour la première fois la côte nord de la péninsule, puis faire face à une offensive arabe.

Ce roi fut aussi le promoteur de la construction de monuments qui témoignent d'un art architectural asturien inspiré et novateur.

Ainsi, sur la colline dominant Oviedo, furent édifiés, avec d'autres édifices aujourd'hui disparus, le palais royal, parfaitement conservé et transformé en sanctuaire, Santa Maria, et l'église San Miguel de Lillo, dont ne subsistent que la façade et deux travées de la nef.

Leur architecte, maître Tioda, est appelé le maître de Naranco, du nom de la colline.

Le Monte Naranco figure depuis 1985 sur la liste du Patrimoine mondial de l'Humanité de l'Unesco.

Il a également été jusque dans le milieu des années 1990 une des arrivées d'étapes régulières du Tour d'Espagne. Il sert également de théâtre à l'arrivée d'une des semi-classiques espagnoles les plus importantes du printemps: la Subida al Naranco (montée du Naranco littéralement)

Arrivées du Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]