Montcalm (frégate)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montcalm.
Montcalm
Image illustrative de l'article Montcalm (frégate)
La frégate Montcalm en Méditerranée (22 mars 2001)

Histoire
A servi dans Pavillon de la marine française Marine nationale française
Lancement 30 mai 1980
Statut en service
Caractéristiques techniques
Type Frégate de lutte anti-sous-marine type F70
Longueur 139 mètres
Maître-bau 15 mètres
Tirant d'eau 5,50 mètres
Tirant d'air 41,60 mètres
Vitesse 30 nœuds avec les turbines à gaz (TG) et 21 nœuds avec les diesels
Autres caractéristiques
Équipage 22 officiers (dont 4 pilotes), 145 officiers mariniers, 77 quartiers-maîtres et matelots

Le Montcalm est une frégate anti-sous-marine de type F70 de la Marine nationale française de classe Georges Leygues. Son numéro de coque est D 642. Elle est parrainée par la ville de Nîmes. Il porte le nom de Louis-Joseph de Montcalm (1712-1759).

Historique[modifier | modifier le code]

Les 9 et 10 octobre 2008 ont lieu sur le Montcalm les premiers appontages automatiques d'un drone sur un bâtiment de faible tonnage en mouvement. Certes, un drone RQ-8A Fire Scout s'est posé les 16 et 17 janvier 2006 sur le LPD USS Nashville de classe Austin, un navire beaucoup plus gros possédant un large pont d'envol et qui, de plus, naviguait par mer d'huile à petite vitesse[1]. Pour permettre des conditions d'emploi de jour comme de nuit du Camcopter S-100 fabriqué par Schiebel, DCNS a conçu le Système d'appontage et de décollage automatique (SADA), doté d'un capteur infrarouge, destiné à guider avec précision le drone pendant l'appontage. L'objectif, atteint, était une précision de 30 centimètres afin que l'engin soit capable de harponner en toute sécurité la grille de la plateforme hélicoptère. Le temps de récupération ne serait que de 2 minutes[2].

Engagement[modifier | modifier le code]

La frégate Montcalm est notamment engagée dans l'opération Harmattan en Libye visant à faire respecter la résolution 1973 des Nations Unis.

Le 12 mai, l'état major des armées à précisé que la frégate Montcalm avait ouvert le feu avec son canon sur un objectif côtier dans la région de Brega, le 2 mai 2011.[3]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Un autre bâtiment a porté ce nom, le croiseur cuirassé Montcalm (1902-1943).

Les autres frégates anti-sous-marine de classe Georges Leygues (F70) :


Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :