Montanaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Montanaire
Blason de Montanaire
Héraldique
Thierrens
Thierrens
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Gros-de-Vaud
Localité(s) et communes limitrophes
(voir carte)
Localités :
Chanéaz, Chapelle-sur-Moudon, Correvon, Denezy, Martherenges, Neyruz-sur-Moudon, Peyres-Possens, Saint-Cierges et Thierrens
Communes limitrophes :
Ogens, Bercher, Boulens, Fey, Montilliez, Jorat-Menthue, Moudon, Bussy-sur-Moudon, Lucens, Villars-le-Comte, Valbroye, Démoret, Donneloye, Bioley-Magnoux (Canton de Vaud), Prévondavaux, Vuissens (Canton de Fribourg)
Syndic Véronique Gilliard
Code postal 1410
N° OFS 5693
Démographie
Population 2 210 hab. (31 décembre 2011)
Densité 66 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 42′ 11″ N 6° 45′ 23″ E / 46.703063, 6.75639 ()46° 42′ 11″ Nord 6° 45′ 23″ Est / 46.703063, 6.75639 ()  
Altitude 766 m
Superficie 3 347 ha = 33,47 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Montanaire

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Montanaire

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Montanaire
Liens
Site web montanaire.ch
Sources
Référence population suisse[1].
Référence superficie suisse[2]

Montanaire est une commune suisse du canton de Vaud située dans le district du Gros-de-Vaud. Elle est créée le 1er janvier 2013 après la fusion de neuf communes.

La localité de Thierrens abrite le siège administratif de la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors des référendums du 29 janvier 2012, les communes de Chanéaz, Chapelle-sur-Moudon, Correvon, Denezy, Martherenges, Neyruz-sur-Moudon, Peyres-Possens, Saint-Cierges et Thierrens ont validé leur fusion pour former une nouvelle commune qui a vu le jour le 1er janvier 2013[3]. Son nom est celui d'un lieu-dit situé entre Saint-Cierges et Thierrens, qui signifie petite montagne ou colline.

Référendum[modifier | modifier le code]

Les neuf communes ont approuvé la fusion par référendum. Le tableau ci-dessous donne les résultats par commune, qui deviennent des localités[echo 1].

Commune inscrits valables oui non taux d'approbation
Chanéaz 74 58 48 10 82,7 %
Chapelle-sur-Moudon 305 178 153 25 85,9 %
Correvon 77 53 52 1 98,1 %
Denezy 120 91 62 29 68,1 %
Martherenges 59 49 49 0 100,0 %
Neyruz-sur-Moudon 101 84 77 7 91,7 %
Peyres-Possens 109 64 55 9 85,9 %
Saint-Cierges 367 241 193 48 80,1 %
Thierrens 485 264 210 54 79,5 %
Total 1697 1082 899 183 83,1 %

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Montanaire Blason D'argent au chêne de sinople à neuf feuilles nonalobées, englanté de neuf pièces d'or et mouvant d'un mont du second.
Détails Le blason montre un chêne, comme sur celui de Chanéaz. Les neuf feuilles et les neuf glands fait référence aux neuf anciennes communes[4].

Situation[modifier | modifier le code]

La commune appartient au district du Gros-de-Vaud. Aussi, la commune de Chanéaz appartenait au district du Jura-Nord vaudois. C'est pourquoi le Gros-de-Vaud a vu une augmentation de sa population de 108 habitants[echo 2].

Autre fait, l'exécutif de la commune est composé d'un collège de neuf membres[echo 2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Tableau donné en bas de l'article, issu du résultat des dépouillements.
  2. a et b (ECHO, p. 1)
  • Autres références
  1. « Population résidante permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2011 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 28 septembre 2012)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. « Site du groupe pour la fusion »,‎ 2012
  4. (de) « Gemeindefusion im Kanton Waadt: Montanaire », sur stiftungswf.ch (consulté le 7 janvier 2013)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles[modifier | modifier le code]

  • [ECHO] M. S., « Fusion de communes : Plébicite pour Montanaire », L'Écho du Gros-de-Vaud, no 4,‎ 3 février 2012, p. 1 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]