Montalieu-Vercieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Montalieu)
Aller à : navigation, rechercher
Montalieu-Vercieu
Image illustrative de l'article Montalieu-Vercieu
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement La Tour-du-Pin
Canton Morestel
Intercommunalité Communauté de communes du Pays des Couleurs
Maire
Mandat
Christian Giroud
2014-2020
Code postal 38390
Code commune 38247
Démographie
Population
municipale
3 185 hab. (2011)
Densité 368 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 48′ 54″ N 5° 24′ 16″ E / 45.815, 5.4044444444445° 48′ 54″ Nord 5° 24′ 16″ Est / 45.815, 5.40444444444  
Altitude Min. 200 m – Max. 347 m
Superficie 8,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative d'Isère
City locator 14.svg
Montalieu-Vercieu

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique d'Isère
City locator 14.svg
Montalieu-Vercieu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montalieu-Vercieu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montalieu-Vercieu
Liens
Site web Montalieuvercieu.fr

Montalieu-Vercieu est une commune française située dans le département de l'Isère en région Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Pays de carrières. Rives du Rhône. Cascade Chaugnieu. Etangs.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Vercieu était plus important que Montalieu au XVIIIe siècle.[réf. nécessaire]

Vestiges préhistoriques et antiques.

Entre 1790 et 1794, les communes éphémères de Montalieu[1] et Vercieu[2] fusionnent pour former la nouvelle commune de Montalieu-Vercieu.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Montalieu-Vercieu Blason De gueules à la bande d'azur chargée d’une tierce ondée d'argent, accompagnée, en chef, d’une couronne royale ouverte à laquelle sont appendues les inscriptions St et L et en pointe d’un maillet rond et d’un ciseau de sculpteur à dents de chien passés en sautoir, le tout d’or.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Ressources et productions[modifier | modifier le code]

Anciennes carrières. Bois, pâturages. Carrières. Céréales. Bovins caprins. Fromages.

Vie locale[modifier | modifier le code]

  • Marché : le samedi matin / Place de la Mairie
  • Base de Loisirs Vallée Bleue : plan d'eau de 200 ha aménagé sur le haut Rhône, piscine chauffée de 1 100 m2, ski nautique, rivière artificielle pour le canoë-kayak et bateau-croisière sur le Rhône, sports en eau vive, voitures amphibie, jet ski, pêche, paint ball, chemin de fer touristique, parcours aventure, etc. [3].
  • Chemin de fer du Haut-Rhône (Chemin de fer touristique avec locomotives à vapeur), de Montalieu-Vallée Bleue au pont de Sault-Brenaz.
  • Camping et village de vacances.
  • Office du tourisme 04.74.88.48.56
  • MJC-MPT Montalieu et ses environs
  • Médiathèque du parc
  • Club de basket-ball de l'Entente Basket-ball Montalieu Bouvesse (dit EBMB) qui est connu en Isère et surtout dans l'Ain pour avoir remporté la coupe Lucchini et le tournoi de Cézérieu à de nombreuses reprises.
  • La radio locale Pixel FM émet depuis Montalieu-Vercieu.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Mars 2001 2008 Georges Vagnon    
Mars 2008 en cours Christian Giroud    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 3 185 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
498 383 807 678 907 1 032 1 274 1 507 1 506
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 727 1 768 1 869 1 771 1 944 1 955 2 098 2 023 2 012
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 125 2 077 1 980 1 683 1 874 2 050 1 742 1 561 1 577
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 754 1 842 1 756 2 329 2 076 2 178 2 590 2 632 3 189
2011 - - - - - - - -
3 185 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Mairie XIXe siècle. Vieille forge des tailleurs XIXe siècle.
  • Lavoirs et fontaines.
  • Château de Porcieu.
  • Église 1833 de style classique.
  • Croix du Besset ; croix du cimetière.
  • Oratoire de la Vierge sur la RN 75.
  • Four XIXe siècle à Vercieu.
  • Chemin de fer du Haut-Rhône
  • Base de loisirs de la Vallée Bleue[6]

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Cette espace d'exposition permanente retrace l'histoire du bassin carrier d'extraction de la pierre dite de Villebois. Cette histoire commence il y a 160 millions d'années avec la formation des pierres calcaires qui font la réputation de la région et se poursuit avec les hommes, qui d'hier à aujourd'hui, travaillent ce matériau.[7]

    • exposition sur l'un des principaux bassins carrier et cimentier de France,
    • carrières millénaires,
    • techniques et métiers,
    • photographies,
    • enregistrements sonores,
    • stages d'initiation.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Ninon Vallin
  • Ninon Vallin (1886-1961), cantatrice, fille d'un notaire de la commune
  • Steeve Estatof, musicien, chanteur (Nouvelle Star, 2004, M6)
  • Louis Rivet, Général de brigade, commandant du Renseignement militaire français entre 1936 et 1944.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :