Montaigu-la-Brisette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montaigu.
Montaigu-la-Brisette
Église Saint-Martin de Montaigu-la-Brisette.
Église Saint-Martin de Montaigu-la-Brisette.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Canton Valognes
Intercommunalité Communauté de communes du Cœur du Cotentin
Maire
Mandat
Dominique Godan
2014-2020
Code postal 50700
Code commune 50335
Démographie
Gentilé Montaiguais
Population
municipale
509 hab. (2011)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 33′ 54″ N 1° 25′ 11″ O / 49.565, -1.41972249° 33′ 54″ Nord 1° 25′ 11″ Ouest / 49.565, -1.419722  
Altitude Min. 37 m – Max. 131 m
Superficie 14,71 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de Manche
City locator 14.svg
Montaigu-la-Brisette

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de Manche
City locator 14.svg
Montaigu-la-Brisette

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montaigu-la-Brisette

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montaigu-la-Brisette
Liens
Site web www.montaigu-la-brisette.fr

Montaigu-la-Brisette (Montaigu jusqu'en 1956) est une commune française du département de la Manche, dans la région Basse-Normandie, peuplée de 509 habitants[Note 1] (les Montaiguais).

Géographie[modifier | modifier le code]

Montaigu-la-Brisette se trouve entre Teurthéville-Bocage et Saussemesnil. C'est une commune bocageuse et très boisée (bois de Barnavast, bois de Saint-Martin).

Communes limitrophes de Montaigu-la-Brisette[1]
Le Theil Teurthéville-Bocage Teurthéville-Bocage
Saussemesnil Montaigu-la-Brisette[1] Videcosville
Tamerville Saint-Germain-de-Tournebut Octeville-l'Avenel

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme est attesté sous la forme Mons Acutus au XIe siècle[2]. Montaigu est issu du latin mons, « mont », et acutus, qui a suivi la même évolution que l'adjectif en français, adjectif dû à la position élevée du site où se trouve l'église. La Brisette, complément rajouté en 1956[3], est le nom d'un château situé dans la commune voisine de Saint-Germain-de-Tournebut. Il s'agirait d'un dérivé de l'ancien français brise signifiant « labour » ou « terre labourée » qui caractériserait une terre essartée[4], à une époque où les forêts occupaient une grande partie du territoire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Alain Dufour DVD Notaire assistant
mars 2014[5] en cours Dominique Godan SE Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et deux adjoints[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 509 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Montaigu-la-Brisette[7]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Montaigu-la-Brisette a compté jusqu'à 1 187 habitants en 1806.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 080 1 180 1 187 1 105 1 108 1 164 1 142 1 071 1 001
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
935 906 891 821 859 770 785 758 703
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
640 647 615 602 592 569 539 556 559
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
472 420 395 401 407 428 466 468 506
2011 - - - - - - - -
509 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église du XIIIe siècle, avec dans le cimetière un curieux ossuaire « à ciel ouvert » qui paraît antérieur au XVe siècle siècle, orné de statues de saints décapitées. À l'ouest du cimetière se trouve la fontaine Saint-Martin, une petite construction enterrée, bâtie par des ancêtres à l'emplacement où il y aurait eu une fontaine ayant des vertus contre l'eczéma. Des fouilles y ont récemment été effectuées et ont révélé la présence d'un site gallo-romain qui daterait du Ier au IIIe siècles. L'ensemble de la butte de l'église est un site pittoresque inscrit[9]. L'église Saint-Martin abrite de nombreuses œuvres classées à titre d'objets aux Monuments historiques[10]

Un ancien moulin est présent au lieu-dit le Moulin Fleuri, ainsi qu'une chapelle dédiée à Sainte-Anne au hameau du même nom.

Montaigu accueille sur son territoire un parc animalier bien développé et réputé.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Chaque année, la commune accueille une course automobile, la course de côte qui a lieu le premier dimanche suivant le 15 août.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, afin de permettre les comparaisons entre communes selon une périodicité de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999, de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, outre les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement, que les années 2006, 2011, 2016, etc. et la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,‎ 1963
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton,‎ octobre 1999 (ISBN 2-86253247-9), p. 146
  5. « Dominique Godan a été élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 juillet 2014)
  6. « Montaigu-la-Brisette (50700) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 23 avril 2014)
  7. Date du prochain recensement à Montaigu-la-Brisette, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  9. [PDF] « Dreal de Basse-Normandie - Arrêté du 28 août 1975 » (consulté le 4 mai 2013)
  10. « Œuvres mobilières à Montaigu-la-Brisette », base Palissy, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :