Montagne du Charbon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Montagne du Charbon
Vue de la montagne du Charbon depuis Doussard au nord.
Vue de la montagne du Charbon depuis Doussard au nord.
Géographie
Altitude 1 932 m, Dent des Portes
Massif Massif des Bauges
Coordonnées 45° 42′ 39″ N 6° 11′ 25″ E / 45.71083, 6.1902845° 42′ 39″ Nord 6° 11′ 25″ Est / 45.71083, 6.19028  
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Départements Savoie, Haute-Savoie
Géologie
Roches calcaire urgonien

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Montagne du Charbon

Géolocalisation sur la carte : Savoie

(Voir situation sur carte : Savoie)
Montagne du Charbon

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Montagne du Charbon

La montagne du Charbon, située au sud de Doussard, dans le massif des Bauges, est constituée d'un bloc calcaire « posé » au-dessus d'une forêt. Ses deux sommets principaux sont la Dent des Portes (1 932 m) et la pointe de Banc-Plat (1 907 m).

Toponymie[modifier | modifier le code]

On trouve la forme : Charbons (alpis que dicitur) sur le cartulaire de l'abbaye de Talloires de la fin du XIIe siècle-début du XIIIe siècle[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Sommets de la montagne du Charbon[modifier | modifier le code]

Sommet Altitude Voie d'accès Photo
Dent des Portes 1 932 m Golet de Doucy Dent des Portes depuis le Chalet du Mollard (1343 m)
Pointe de Banc Plat 1 907 m Les Cornes
(Le Cul du Bois)
Vue de la pointe de Banc Plat depuis le Golet de Doucy
Bonnet de Tirebras 1 893 m La combe d'Ire
Le Rosay
Lanche Close 1 791 m La combe d'Ire
Le Planay
La Pas de l'Ours

Géologie[modifier | modifier le code]

Vue des Ailes du Nant, face ouest de la montagne du Charbon.

La montagne du Charbon est la partie septentrionale du chaînon du Trélod. Elle est séparée de ce sommet culminant à 2 181 m d'altitude par le passage du Charbonnet (1 795 m).

La barre qui domine le versant occidental est constituée de calcaire urgonien[2].

Faune[modifier | modifier le code]

La montagne est fréquentée par les chamois. Parmi les oiseaux figurent le Martinet à ventre blanc, le Faucon pèlerin, l'Hirondelle de rochers, le Merle de roche, le Cassenoix moucheté, la Bondrée apivore, le Chocard à bec jaune, le Tétras lyre ou encore le Tichodrome échelette.

Protection environnementale[modifier | modifier le code]

La montagne du Charbon fait partie de la réserve nationale de chasse et de faune sauvage des Bauges, une zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique de type I[3], et du site de la partie orientale des Bauges classé Natura 2000[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Yves Mariotte, « Annecy et ses environs au XIIe siècle d'après le cartulaire de Talloires », Bibliothèque de l'École des chartes, vol. 130, no 1,‎ 1972, p. 5-32 (lire en ligne).
  2. « Montagne du Charbon, Banc Plat, Dent des Portes, partie septentrionale du val perché du Trélod », Geol-alp.com : atlas géologique des Alpes françaises
  3. « Montagne du Charbon », Inventaire des Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique 2e édition 2007
  4. « Partie orientale des Bauges », Ministère de l’écologie et du développement durable

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :