Montagnac-d'Auberoche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montagnac.
Montagnac-d'Auberoche
Le village de Montagnac-d'Auberoche.
Le village de Montagnac-d'Auberoche.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Périgueux
Canton Thenon
Intercommunalité Communauté de communes du Terrassonnais en Périgord noir Thenon Hautefort
Maire
Mandat
Alexandra Dumas
2014-2020
Code postal 24210
Code commune 24284
Démographie
Population
municipale
148 hab. (2011)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 11′ 13″ N 0° 57′ 20″ E / 45.186873, 0.955679 ()45° 11′ 13″ Nord 0° 57′ 20″ Est / 45.186873, 0.955679 ()  
Altitude Min. 128 m – Max. 255 m
Superficie 10,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de Dordogne
City locator 14.svg
Montagnac-d'Auberoche

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de Dordogne
City locator 14.svg
Montagnac-d'Auberoche

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montagnac-d'Auberoche

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montagnac-d'Auberoche

Montagnac-d'Auberoche est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Incluse dans l'aire urbaine de Périgueux[1], la commune de Montagnac-d'Auberoche se situe en Périgord central, sur les hauteurs calcaires en rive droite de l'Auvézère.

L'altitude minimale, 128 mètres, se trouve au nord-ouest, au lieu-dit les Quatre Paroisses, en limite des communes de Blis-et-Born et Cubjac[2]. L'altitude maximale avec 255 mètres est localisée au nord-ouest du village de Montagnac-d'Auberoche, au lieu-dit Balaurand[3].

Le village, implanté sur une ligne de crête et à l'écart des routes principales, se situe, en distances orthodromiques, dix kilomètres à l'ouest-nord-ouest de Thenon et dix-neuf kilomètres à l'est de Périgueux.

La commune n'est desservie par aucune route départementale, les accès principaux s'effectuant en dehors du territoire communal, à partir de la route départementale 68 à l'est ou au nord-est (commune de Brouchaud), ou encore la D5E7 au nord (sur la commune de Cubjac).

Environnement[modifier | modifier le code]

Une importante portion nord-est d'environ 40 % du territoire communal fait partie du causse de Thenon qui s'étend également sur six autres communes. Cette zone calcaire boisée remarquable pour sa flore spécifique est classée comme zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type 2[4],[5].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Montagnac-d'Auberoche
Cubjac Brouchaud
Montagnac-d'Auberoche
Blis-et-Born Limeyrat

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Montanhac d'Auba Ròcha[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIVe siècle, Montagnac (Montahnac) faisait partie de la châtellenie d'Auberoche.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs[modifier | modifier le code]

La commune de Montagnac-d'Auberoche (appelée initialement Montagnac) est rattachée, dès 1790, au canton de Cubjac qui dépendait du district d'Excideuil. En 1800, les districts sont supprimés de même que le canton de Cubjac. La commune est alors rattachée au canton de Thenon dépendant de l'arrondissement de Périgueux[7].

Au 1er janvier 2003, Montagnac-d'Auberoche intègre dès sa création la communauté de communes Causses et Vézère. Celle-ci disparaît le 31 décembre 2013, remplacée au 1er janvier 2014 par une nouvelle intercommunalité élargie, la communauté de communes du Terrassonnais en Périgord noir Thenon Hautefort.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1956 mars 2008 Jean-Paul Flageat    
mars 2008 avril 2014 Gérard Devaux DVD Retraité
avril 2014[8] en cours Alexandra Dumas    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, Montagnac-d'Auberoche comptait 148 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2004, 2009, 2014, etc. pour Montagnac-d'Auberoche[9]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
380 262 327 458 379 416 422 508 512
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
406 473 358 354 368 338 318 272 227
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
225 223 235 209 220 188 195 178 155
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
130 102 96 99 111 105 118 122 140
2011 - - - - - - - -
148 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2004[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Au recensement de 1999, la population active totale (actifs + chômeurs) de Montagnac-d'Auberoche s'élève à 34 personnes[12]. Le taux d'activité entre 20 et 59 ans y est de 82 %, ce qui place la commune au niveau de la moyenne nationale (82,2 %). On y dénombre 3 chômeurs (8,8 % des actifs, taux inférieur à la moyenne nationale 12,9 %). En tout et pour tout, la population comprend 32,4 % d'actifs, 34,3 % de retraités, 20 % de jeunes scolarisés et 13,3 % d'autres personnes sans activité[12].

Par rapport aux moyennes nationales, le pourcentage de retraités y est nettement plus important (34,3 % contre 18,2 %) et le pourcentage de jeunes scolarisés y est à l'inverse, inférieur (20 % contre 25 %).

En 2009[13], la population active totale représente 63 personnes, soit 45 % de la population. Il y a cinq chômeurs et le taux de chômage de la population active s'établit à 7,9 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2010, la commune compte 18 établissements dont 10 dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche et 5 au niveau des commerces, transports ou services[14].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Insee, zonage en aires urbaines 2010 de Périgueux », Insee (consulté le 13 avril 2012)
  2. les Quatre Paroisses sur Géoportail. Consulté le 9 novembre 2012.
  3. Balaurand sur Géoportail. Consulté le 9 novembre 2012.
  4. [PDF] Causse de Thenon sur le site de la DIREN Aquitaine, consulté le 18 octobre 2012.
  5. [PDF] Carte de la ZNIEFF 2655 sur le site de la DIREN Aquitaine, consulté le 18 octobre 2012.
  6. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 12 mars 2014.
  7. « Notice communale de Montagnac-d'Auberoche », sur Ldh/EHESS/Cassini (consulté le 8 juillet 2012)
  8. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 23 août 2014.
  9. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 12 mars 2014)
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  12. a et b Données Insee compulsées par le journal du Net- Emploi à Montagnac-d'Auberoche. Consulté le 14 novembre 2012.
  13. Chiffres-clés - Emploi -Population active. sur le site de l'Insee, consulté le 14 novembre 2012.
  14. Chiffres clés - Caractéristiques des entreprises et des établissements sur le site de l'Insee, consulté le 14 novembre 2012.
  15. « Église Saint-Marc », base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 14 mars 2011.