Mont des Cats (marque de fromage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mont des Cats (homonymie).
Mont des Cats
Image illustrative de l'article Mont des Cats (marque de fromage)

Pays d’origine Drapeau de la France France
Région, ville Flandre française
Lait de vache
Pâte pressée non cuite
Appellation, depuis sans (marque commerciale)

Mont des Cats est une marque commerciale désignant un fromage français fabriqué au Mont des Cats, près de Godewaersvelde, dans la Flandre française (dans le département du Nord), par les moines trappistes de l'Abbaye du Mont des Cats, depuis le XIXe siècle. C'est un fromage à pâte pressée non cuite, dont l'affinage dure deux mois.

La couleur rousse de sa croûte est obtenue grâce à un colorant naturel, le roucou (ou achiote) : la pâte est lavée pendant l'affinage dans une saumure contenant ce colorant.

Ce produit fabriqué par des moines bénéficie du label « monastique »[1].

Origine[modifier | modifier le code]

La première recette de fromage élaborée au sein de l'abbaye du Mont des Cats provient de l'abbaye de Port du Salut dans la Mayenne. Lorsque de nouvelles communautés de moines trappistes s'implantèrent ailleurs en France, les moines de Port du Salut les aidèrent en envoyant des religieux, ainsi que la recette de leur fromage. C'est ainsi que naquit la famille des fromages « trappistes ».

À l'origine, depuis 1826, la production dépendait d'un processus d'obtention fermier de par le fait que la communauté exploitait les terres dépendantes de l'abbaye. Face au développement commercial de leur productions fromagères, des laits complémentaires furent achetés et collectés dans les fermes environnantes et assurèrent la demande en fromages[2].

En 1880 est créé un fromage analogue au Saint-Winoc ancienne formule au sein de l'Abbaye du Mont des Cats[3].

À partir de 1970, la communauté abandonna définitivement l'agriculture et devint entièrement dépendante de l'élevage laitier local et des agriculteurs du pays[2].

Depuis 2004, l'abbaye transforme 2 millions de litres de lait par année provenant du site de collecte laitier bailleulois de Danone[2].

Mode de consommation[modifier | modifier le code]

Contrairement à beaucoup de fromages de la région administrative Nord-Pas-de-Calais, il est relativement peu fort, et est aussi donc consommé durant le déjeuner dans le pays.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Des produits du terroir godewaersveldois », sur Musée-Godewaersvelde (consulté le 28 août 2009)
  2. a, b et c http://www.aqueduc-online.com/breve.php3?id_breve=49
  3. balade au pays du Fromage - par Jean Froc- Éditions Quae 2007 - isbn 2759200175, 9782759200177 -numérisé par google Books

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]