Mont Stanley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mont Stanley
Vue du mont Stanley, avec le pic Alexandra à gauche et le pic Marguerite à droite, depuis le refuge John Matte à 3 414 mètres d'altitude.
Vue du mont Stanley, avec le pic Alexandra à gauche et le pic Marguerite à droite, depuis le refuge John Matte à 3 414 mètres d'altitude.
Géographie
Altitude 5 109 m, pic Marguerite[1]
Massif Rwenzori
Coordonnées 0° 23′ 09″ N 29° 52′ 18″ E / 0.385833, 29.8716670° 23′ 09″ Nord 29° 52′ 18″ Est / 0.385833, 29.871667  
Administration
Pays Drapeau de l'Ouganda Ouganda
Drapeau de la République démocratique du Congo République démocratique du Congo
District
Province
Kasese
Nord-Kivu
Ascension
Première 1906, par Louis-Amédée de Savoie, Joseph Petigax, César Ollier, Joseph Brocherel
Géologie
Âge 10 millions d'années
Roches Gneiss, quartzite

Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo

(Voir situation sur carte : République démocratique du Congo)
Mont Stanley

Géolocalisation sur la carte : Ouganda

(Voir situation sur carte : Ouganda)
Mont Stanley
Vue des pics Alexandra et Marguerite depuis le versant ougandais.

Le mont Stanley est une montagne enneigée du massif du Rwenzori et le troisième plus haut sommet d'Afrique. Son point culminant est le pic Marguerite, à 5 109 mètres d'altitude. Il est situé sur la frontière entre l'Ouganda et la République démocratique du Congo. Il est nommé d'après Henry Stanley qui l'a découvert en 1888. Il est gravi pour la première fois en 1906 par l'expédition de Louis-Amédée de Savoie.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le mont Stanley est nommé d'après de l'explorateur britannique Henry Morton Stanley, qui est le premier Européen à découvrir le sommet enneigé en 1888[2]. Le pic Marguerite (Margherita Peak) est baptisé en l'honneur de Marguerite de Savoie[3]. C'est Louis-Amédée de Savoie, en 1906, qui nomme la majorité des cimes du Rwenzori en général et du mont Stanley en particulier, principalement d'après des têtes couronnées européennes : Alexandra d'Édimbourg, Albert Ier de Belgique, Maison de Savoieetc.[4]

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le mont Stanley est situé à l'Ouest de l'Ouganda, dans le district de Kasese, et à l'Est de la République démocratique du Congo, dans la province du Nord-Kivu, sur la frontière séparant les deux pays. Il se trouve à 230 kilomètres au nord de Goma et 300 kilomètres à l'ouest de Kampala. La montagne s'élève dans le massif du Rwenzori, entre les lacs Albert et Édouard, à 5 109 mètres d'altitude[1]. Il constitue ainsi le point culminant des deux pays et le troisième plus haut sommet d'Afrique après le Kilimandjaro (5 892 m) et le mont Kenya (5 199 m)[1]. Il est entouré du mont Speke (4 890 m) au nord-est et du mont Baker au sud-est (4 843 m)[5].

Topographie[modifier | modifier le code]

Il possède plusieurs pics distincts : les cimes jumelles du pic Marguerite (5 109 m) et du pic Alexandra (5 091 m), suivies du pic Albert (5 087 m), du pic Savoie (4 977 m), du pic Ellena (4 968 m), du pic Elizabeth (4 929 m), du pic Philipp (4 920 m), du pic Moebius (4 916 m)[1], du Kitasamba (4 860 m), du Nyabubuya (4 860 m)[2] et de la Grande Dent (Great Thooth, 4 603 m)[1]. Il domine la vallée de Bujuku à l'est[1] et abrite plusieurs glaciers en phase de retrait rapide depuis le milieu du XIXe siècle[5].

Géologie[modifier | modifier le code]

Le mont Stanley fait partie d'un graben formé au milieu de la vallée du grand rift il y a 10 millions d'années. Il est composé de gneiss et de quartzite[2].

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est particulièrement humide, surtout lors des deux saisons des pluies entre mars et mai et en septembre et octobre, pendant lesquelles la neige tombe jusqu'à 4 300 mètres d'altitude[5].

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Au milieu du IIe siècle, le géographe égyptien Ptolémée fait figurer sur une carte les « monts de la Lune », selon des informations qu'il a eues de Marinus de Tyr[3],[2],[5],[4].

En 1876, l'explorateur britannique Henry Morton Stanley est le premier Européen à découvrir le massif du Rwenzori. Ce n'est qu'en 1888 qu'il distingue une montagne enneigée au cœur de celui-ci[2] :

« Un de mes hommes attira mon regard en criant : une montagne de sel ! Je vis un nuage qui avait l'aspect et les proportions d'une cime couronnée de neige. Je compris ensuite que ce n'était pas un nuage mais une véritable montagne couverte de neige. »

— Henry Morton Stanley[4]

La première ascension officielle du pic Marguerite est l'œuvre en 1906 de Louis-Amédée de Savoie, duc des Abruzzes, accompagné des guides Joseph Petigax, César Ollier, Josef Brocherel[4],[1] et peut-être Umberto Cagni[3], ainsi que le photographe Vittorio Sella[2].

Activités[modifier | modifier le code]

L'approche de la montagne est longue, à travers la jungle, mais son ascension n'est pas techniquement difficile. Les sentiers de randonnée sont bien entretenus et il existe de nombreux refuges. Des services de guides et porteurs sont disponibles[1],[2],[4].

Le versant congolais de la montagne fait partie depuis 1925 du parc national des Virunga ; son versant ougandais fait partie depuis 1991 du parc national Rwenzori Mountains[4]. Ils ont été respectivement inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1979[6] et 1994[7].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fillipo de Fillipi, Ruwemzori, an account of the expedition of H.R.H. Prince Luigi Amedeo of Savoy, The Duke of Abruzzi, Archibald Constable, Dutton, 1908

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Mount Stanley, peakware.com
  2. a, b, c, d, e, f et g (en) Mt. Stanley, SummitPost.org
  3. a, b et c (en) Peter Bridges, A Prince of Climbers
  4. a, b, c, d, e et f (fr) Stefano Ardito, Tour du monde des sommets, White Star, Paris, 2007, pages 136-137 (ISBN 978-88-6112-075-4)
  5. a, b, c et d (en) Skiing the Pacific Ring of Fire and Beyond: Mount Stanley
  6. (fr) Parc national des Virunga - UNESCO World Heritage Centre
  7. (fr) Monts Rwenzori - UNESCO World Heritage Centre