Mont Shasta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Shastina.
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le volcan. Pour la ville, voir Mount Shasta (ville).
Mont Shasta
Le Mont Shasta en 2005
Le Mont Shasta en 2005
Géographie
Altitude 4 317 m[1]
Massif Chaîne des Cascades
Coordonnées 41° 24′ 32″ N 122° 11′ 35″ O / 41.409, -122.19341° 24′ 32″ Nord 122° 11′ 35″ Ouest / 41.409, -122.193  [1]
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Californie
Comté Siskiyou
Ascension
Première 1854 par E. D. Pearce et al.
Géologie
Type Volcan gris
Activité Actif
Dernière éruption 1786
Code 1203-01-
Observatoire Observatoire volcanologique des Cascades

Géolocalisation sur la carte : Californie

(Voir situation sur carte : Californie)
Mont Shasta

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Mont Shasta

Le mont Shasta (Mount Shasta en anglais, appelé Mount Sisson jusqu'en 1922) est un stratovolcan de Californie, à l'ouest des États-Unis. Son altitude de 4 317 mètres en fait le deuxième plus haut sommet de la chaîne des Cascades. Le mont Shasta présente la particularité d'être à 3 000 mètres au-dessus de la plaine alentour.

Sa première ascension s'est faite en 1854 par E.D. Pearce.

Géologie[modifier | modifier le code]

Vue du mont Shasta

Le mont Shasta est constitué de quatre cônes séparés, ensevelis les uns sur les autres. Le Shastina (3 749 mètres) est le cône le plus visible et constitue un sommet secondaire. Au sommet de cette dernière, on peut trouver un cratère totalement intact, ce qui prouve que Shastina fut formée après le dernier âge glaciaire. Le reste des pentes de Shasta montre relativement peu de traces d'érosion. Paradoxalement, la seule exception se situe au sud, où la Sargents Ridge est parallèle au U-shaped Avalanch Gulch (la plus grande vallée glaciaire sur le volcan, bien qu'il n'y ait plus de glacier). Il y a cinq petits glaciers sur la flanc nord de la montagne.

Il existe de nombreux promontoires glaciaires qui furent créés durant les périodes de glaciation de la glaciation de Würm. La plupart ont été remplis par de la lave andésitique, des coulées pyroclastiques et les talus des dômes de lave.

Histoire volcanique[modifier | modifier le code]

Au cours des derniers 10 000 ans, le mont Shasta est entré en éruption en moyenne tous les 800 ans, mais sur les derniers 4 500 ans, la période entre deux éruptions est de 600 ans. La dernière éruption d'importance se serait produite il y a 200 ans.

Le mont Shasta peut dégager des cendres volcaniques, des coulées pyroclastiques et des laves andésitiques ou dacitiques. Des débris provenant d'éruption du mont Shasta ont été détectés sous deux villes voisines d'une population totale de 20 000 habitants. Shasta a connu une histoire explosive et éruptive. Les fumerolles qu'elle comporte prouve que la montagne est encore en activité.

L'éruption la plus dangereuse serait une grande coulée pyroclastique, telle que celle qui s'est produite au mont Saint Helens. En raison de la présence de glace, des lahars seraient probables. Les cendres se déposeraient probablement vers l'intérieur des terres, peut-être même jusqu'à la partie orientale de la Nevada. Il existe également une faible probabilité qu'une éruption pourrait engendrer un effondrement de la montagne, comme au Crater Lake dans l'Oregon.

Le US Geological Survey considère que le Shasta est un volcan ayant une forte probabilité d'être le théâtre d'autres éruptions.

Comparaison, à la même échelle, avec d'autres volcans de la chaîne des Cascades.

Religion[modifier | modifier le code]

Les Amérindiens de la tribu Iore, qui habitaient la région, pensaient que le mont Shasta était habité par l'esprit du chef Skell, qui était descendu du paradis vers le sommet de la montagne. Depuis lors, de nombreux autres cultes ont été attirés par le Mont Shasta. Pour les Acumawis, une source de la montagne serait formée des larmes de tous les daims pour leur éviter de pleurer lorsqu'ils sont tués par un chasseur[2].

Le mont Shasta est aussi le lieu d'un monastère bouddhiste, Shasta Abbey, fondé par Houn Jiyu-Kennett en 1971.

Le mont Shasta dans la littérature[modifier | modifier le code]

Le mont Shasta est mentionnée dans Lost Legacy, une courte nouvelle de Robert Heinlein. Dans ce livre, elle abrite un groupe d'hommes qui disposent de pouvoirs psychiques et décident de les enseigner à la terre entière en enrôlant des scouts.

La montagne est aussi le théâtre d'une scène importante d'un roman de Ken Grimwood, Replay.

Le mont Shasta est utilisé comme lieu de vie d'un dragon dans le jeu Shadowrun et est mentionné dans le livre de Marc Dugain Avenue des géants inspiré d'un personnage réel au moment de l'assassinat de John F. Kennedy.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Shasta, Global Volcanism Program, Smithsonian Institution
  2. Larry J. Zimmerman, Les Indiens d'Amérique du Nord, Gründ, Paris, 2003, (ISBN 2700031148), p. 27

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :