Mont Poggiolo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mont Poggiolo
Illustration sous licence libre bienvenue !
Géographie
Altitude 212 m
Massif Apennins
Coordonnées 44° 12′ 06″ N 11° 57′ 00″ E / 44.20167, 11.9544° 12′ 06″ Nord 11° 57′ 00″ Est / 44.20167, 11.95  
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Émilie-Romagne
Province Forlì-Cesena

Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne

(Voir situation sur carte : Émilie-Romagne)
Mont Poggiolo

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Mont Poggiolo

Le mont Poggiolo (Monte Poggiolo en italien) est un relief situé à 212 mètres d’altitude, qui fait partie des Apennins et de la province de Forlì-Cesena, en région Émilie-Romagne, dans le Nord de l'Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le mont Poggiolo est un relief de colline en forme de dôme faisant partie de la commune de Castrocaro Terme e Terra del Sole (à une dizaine de kilomètres de Forlì), sur lequel s’élève une antique forteresse

Histoire[modifier | modifier le code]

La forteresse a probablement été créée comme tour de guet de la Citadelle de Castrocaro Terme, les premiers documents historiques donnant des informations sur cette rocca portent la date de 906 et citent un certains « conte Berengario del castello di Montepoggiolo ».

En 1403, avec le château de Castrocaro, la forteresse (appelée Rocca en italien) est annexée au Grand-duché de Toscane et en 1471, est considérée comme de simples tours fortifiées.

En 1564, avec la construction de Terra del Sole à brève distance, la rocca du Mont Poggiolo joue un rôle principal jusqu’à son désarmement en 1772.

En 1782, elle est cédée et devient propriété privée.

Le site archéologique[modifier | modifier le code]

À une courte distance du château, dans la localité de Ca ‘Belvedere, ont été trouvés à partir de 1983 des milliers d'objets lithiques, datés de plus de huit cent mille années, considérés (à l'époque de la découverte) d'une grande importance pour la connaissance du Paléolithique en Italie et qui permettent de remonter le temps et d’affiner les connaissances sur la présence des hominidés de la péninsule italienne. En fait, d'autres découvertes le long des contreforts jusqu'à san Lazzaro di Savena (Province de Bologne) ont révélé la présence d'outils en pierre qui pourraient remonter à plus d'un million d'années (dans le sable jaune) et d'autres découvertes récentes dans la région du Gargano, en 2006, confirment cette hypothèse. En tout cas le site du Mont Poggiolo est un important chantier de construction où les hominidés ont fabriqué des objets, laissant sur place des traces du travail accompli et, dans certains cas, des pièces abandonnées en raison peut-être de leur malfaçon, ce qui permet aux archéologues de reconstituer toutes les phases du travail, de l’objet fini à la pierre originale. Nous pouvons ainsi reconstituer tous les gestes quotidiens de nos lointains ancêtres. L’examen d’autres objets présentent encore des micro-traces de leur usage (pour peler, découper la viande, etc.) ; en bref, nous sommes en présence d’un lieu exceptionnel qui fut, un temps, une plage de l’Adriatique préhistorique. Les objets sont exposés au Musée Civique Archéologique de Forlì.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • G. Bermond Montanari, M. Massi Pasi, L. Prati, Quando Forlì non c'era, Abaco Edizioni, Forlì 1996
  • Fabio Lombardi, Storia di Forlì, éd. Il ponte vecchio, Cesena 1996
  • Enzo Donatini, Terra del Sole - La Cité idéale , Edizioni del Girasole, Ravenna 1979

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]