Mont Pinacle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec le mont Pinacle à Coaticook, Québec
Mont Pinacle
Le mont Pinacle et le Petit Pinacle d'après une esquisse de 1870
Le mont Pinacle et le Petit Pinacle d'après une esquisse de 1870
Géographie
Altitude 712 m[1]
Massif Monts Sutton (Appalaches)
Coordonnées 45° 02′ 48″ N 72° 44′ 22″ O / 45.046541, -72.7393745° 02′ 48″ Nord 72° 44′ 22″ Ouest / 45.046541, -72.73937  
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Québec
Région Montérégie

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Mont Pinacle

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Mont Pinacle

Le mont Pinacle est un des monts Sutton, dans la chaîne des Appalaches. Il est situé dans la municipalité de Frelighsburg et partiellement dans le village d'Abercorn en Montérégie-Est, dans la région touristique des Cantons-de-l'Est.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom anglais, Pinnacle, apparaît vers le milieu du XIXe siècle pour désigner la montagne. Plusieurs entités portent ce nom en anglais puisqu'il est souvent utilisé comme synonyme de sommet, colline ou montagne. Ce n'est qu'en 1970 qu'on adopte la forme française avec un seul « n », l'usage s'étant généralisé[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation, topographie[modifier | modifier le code]

S'élevant à 712 mètres d'altitude, ce mont est l'un des derniers massifs encore à l'état sauvage près de Montréal. Il couvre un territoire d'environ 22 km2[3]. Au nord-ouest du mont, on retrouve le Petit Pinacle d'une altitude d'environ 480 m.

Géologie[modifier | modifier le code]

Article principal : Géologie des Appalaches.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le mont est d'abord occupé par les Abénaquis avant l'arrivée des Loyalistes dans la région.

Lors de la guerre de Sécession, vers 1860, six mines de cuivre sont exploitées au sud-ouest du mont Pinacle. Après la guerre, le besoin d'exploiter diminue rapidement. Les activités d'exploitation se terminent en 1899 et les fosses sont bouchées par mesure de sécurité[4].

En 1985, un schéma de réaménagement est élaboré pour la MRC de Brome-Missisquoi et adopté en 1987. En 1990, la Commission de protection du territoire agricole lance un projet de centre de ski, de terrain de golf et de condominiums pour le mont. 320 hectares (800 acres) sont déclarés « zone blanche ». Deux associations sont alors formées pour protéger la montagne avant que ne soit créée la Fiducie foncière du mont Pinacle, qui a depuis comme objectif de préserver l'état naturel du Pinacle[5]. En 1993, 59 hectares du flanc septentrional du mont sont classés comme monument naturel (catégorie III) par l'UICN[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Qui sommes-nous ? », sur Domaine Pinnacle (consulté le 15 octobre 2012)
  2. « Le Pinacle », sur Commission de toponymie Québec (consulté le 15 octobre 2012)
  3. « Bureau d'accueil touristique de Frelighsburg », sur Tourisme Cantons-de-l'Est (consulté le 15 octobre 2012)
  4. Maurice Filion et Pierre Filion, Frelighsburg, la vie champêtre, Éditions du Silence,‎ 2001, 132 p. (ISBN 2920180584), p. 79-85
  5. « Historique », sur Fiducie foncière du mont Pinacle (consulté le 15 octobre 2012)
  6. « Répertoire des aires protégées et des aires de conservation gérées au Québec », sur Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs Québec,‎ 1999 (consulté le 16 octobre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]