Mont Kirkpatrick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mont Kirkpatrick
Illustration sous licence libre bienvenue !
Géographie
Altitude 4 528 m
Massif Chaîne de la Reine-Alexandra
(chaîne Transantarctique)
Coordonnées 84° 20′ S 166° 25′ E / -84.33, 166.417 ()84° 20′ Sud 166° 25′ Est / -84.33, 166.417 ()  
Administration
Pays Drapeau de l'Antarctique Antarctique
Revendication territoriale Dépendance de Ross

Géolocalisation sur la carte : Antarctique

(Voir situation sur carte : Antarctique)
Mont Kirkpatrick

Le mont Kirkpatrick est situé dans le massif montagneux nommé chaîne de la Reine-Alexandra, dans l'Antarctique. Situé à 8 kilomètres à l'ouest du mont Dickerson, le mont Kirkpatrick est le point culminant de la chaîne Transantarctique. Découvert et nommé par l'expédition Nimrod en 1908-1909, la montagne doit son nom à un homme d'affaires de Glasgow, qui était l'un des sponsors de l'expédition. Le mont Kilpatrick est un de ses autres noms.

Site fossile[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Formation de Hanson.

Sur les pentes du mont Kirkpatrick se trouve l'un des plus importants sites paléontologiques de l'Antarctique : la formation de Hanson, datée du Jurassique inférieur. À cette période, l'Antarctique était plus chaud et faisait partie du supercontinent nommé Pangée, ainsi les fossiles trouvés sur le site peuvent être retrouvés ailleurs dans le monde.

À plus de 4 000 mètres d'altitude, des restes fossiles de vertébrés y ont été découverts, dont ceux du premier dinosaure trouvé sur le continent, Cryolophosaurus ellioti, nommé en 1994[1]. Une autre espèce de dinosaure, Glacialisaurus hammeri, a été découverte durant une campagne de recherche en 2003-2004[2]. Ce site a également livré les restes d'un cynodonte de la famille des tritylodontidés et un humérus de ptérosaure[3],[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) William R. Hammer et William J. Hickerson, « A Crested Theropod Dinosaur from Antartica », Science, vol. 264, no 5160,‎ 1994, p. 828-830 (DOI 10.1126/science.264.5160.828).
  2. (en) Nathan D. Smith et Diego Pol, « Anatomy of a basal sauropodomorph dinosaur from the Early Jurassic Hanson Formation of Antarctica », Acta Palaeontologica Polonica, vol. 52, no 4,‎ 2007, p. 657–674 (lire en ligne).
  3. (en) N. D. Smith, P. J. Makovicky, D. Pol, W. R. Hammer et P. J. Currie, « The Dinosaurs of the Early Jurassic Hanson Formation of the Central Transantarctic Mountains: Phylogenetic Review and Synthesis », U.S. Geological Survey and the National Academies,‎ 2007 (DOI 10.3133/of2007-1047.srp003, lire en ligne [PDF]).
  4. (en) William R. Hammer et Nathan D. Smith, « A Tritylodont Postcanine from the Hanson Formation of Antarctica », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 28, no 1,‎ 2008, p. 269-273 (DOI [269:ATPFTH2.0.CO;2 10.1671/0272-4634(2008)28[269:ATPFTH]2.0.CO;2]).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]