Mont-Saint-Jean (Belgique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

50° 41′ 27″ N 4° 24′ 22″ E / 50.690833, 4.406111

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mont-Saint-Jean.
Vue prise du sommet de la butte du Lion montrant le hameau du Lion et, dans le lointain, Mont-Saint-Jean et sa ferme (à droite)[1].

Mont-Saint-Jean est un lieu-dit situé à cheval sur les communes belges de Braine-l'Alleud, de Waterloo, au carrefour des routes Nivelles-La Hulpe et Charleroi-Bruxelles.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom du lieu-dit provient de la ferme de Mont-Saint-Jean au travers de l'appellation "maison Saint-Jean" avec maison faisant référence à l'établissement hospitalier de l'ordre de Saint-Jean[2].

Ce carrefour a été la barrière d'octroi n° 4 en Brabant sur la route de Bruxelles vers Trèves[3]. La perception se faisait au débouché de la route de Nivelles.

Bataille de Waterloo[modifier | modifier le code]

La ferme de Mont-Saint-Jean et le château Cheval (au fond)

La ferme de Mont-Saint-Jean, située à quelques centaines de mètres de la Butte du Lion, servit d'hôpital de campagne aux troupes anglaises le 15 juin 1815, lors de la bataille de Waterloo.

La bataille de Waterloo a été appelée « Bataille de Mont-Saint-Jean » par Napoléon pour sa proximité avec ce lieu-dit.

Victor Hugo[modifier | modifier le code]

Hôtel des Colonnes au carrefour de Mont-Saint-Jean où Victor Hugo séjourna en mai-juin 1860
Le château de l'industriel Léon Cheval. Démoli en 1966.

Victor Hugo acheva de rédiger son roman Les Misérables dans sa chambre de l'Hôtel des Colonnes, située au-dessus de la porte d'entrée principale[4]. Ce bâtiment — au carrefour de la N5 et N27 — a été démoli en 1963. La balustrade du balcon de sa chambre est conservée au Musée du Caillou, dernier QG de Napoléon.

Commerces[modifier | modifier le code]

Plusieurs grandes surfaces sont situées à Mont-Saint-Jean dont un hypermarché Carrefour, construit sur les anciennes terres du château Cheval qui fut démoli en février 1966[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Photo prise avant l'érection du bâtiment circulaire du Panorama.
  2. (en) [PDF] Jaspar, H.P.H., La ferme de Mont Saint Jean, p. 1-7, cité par Pierre de Wit sur le site waterloo-campaign.nl
  3. Source: Recueil des lois et arrêtés royaux de la Belgique. Tome 9, 1834. Imprimerie Remy. page 260. (disponible en ligne)
  4. Victor Hugo et Waterloo site de l'Association franco-européenne de Waterloo
  5. Le Château Cheval Le Soir du 20 février 1996