Monstre d'Aramberri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le « monstre d'Aramberri » est le surnom donné aux restes fragmentaires d'un grand pliosaure inconnu, découvert au Mexique, dans l'état du Nuevo León, près de la localité d'Aramberri. Il pourrait s'agir d'un des plus grands spécimens de pliosaures ayant jamais vécu.

Historique et description[modifier | modifier le code]

Les fossiles ont été découverts par un étudiant, en 1984, et assimilés par erreur à des restes de dinosaure par Hähnel (1988). Eberhard Frey et Marie-Céline Buchy (2003)[1] y ont reconnu les fragments de la région thoraco-cervicale d'un grand pliosaure juvénile, mais la détermination d'une espèce précise reste délicate. Le fossile est actuellement exposé à l'université autonome de Nuevo León (Mexique).

D'âge kimmeridgien (il y a 155 à 150 millions d'années avant notre ère), le fossile a été comparé au Liopleurodon, et pourrait d'ailleurs avoir été l'un des éléments ayant contribué à la popularisation de l'exagération de sa taille, mais il semble qu'il s'agisse d'une autre espèce. Quoi qu'il en soit, l'animal brille par ses mensurations, estimées à une quinzaine de mètres de long, sur la base d'une vertèbre de plus de 10 cm de diamètre et des dimensions de la ceinture scapulaire[2], ce qui en ferait l'un des plus grands pliosaures jamais découvert. Il est en tout cas très difficile de se prononcer compte tenu de la nature fragmentaire des fossiles, qui attendent toujours d'être décrits avec précision.

Un second fossile, attribuable au même spécimen, a été découvert : un fragment de mâchoire portant quelques dents cassées. Malheureusement, ce deuxième fossile a depuis été perdu, il n'en reste que des photos[1].

Paléogéographie et paléoécologie[modifier | modifier le code]

Le fossile a été déposé dans un environnement marin calme et assez profond (entre 150 et 300 m[1]), quoique la proximité d'une île soit attestée par des dépôts végétaux probablement arrachés lors des tempêtes.

La présence d'un pliosaure dans cette région est un argument en faveur de l'existence d'une communication entre le domaine nord téthysien où la plupart des fossiles ont été retrouvés, et les mers épicontinentales qui baignaient l'Amérique du Sud à cette époque.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Illustrations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Buchy, Frey & al, 2003, First occurrence of a gigantic pliosaurid plesiosaur in the late Jurassic (Kimmeridgian) of Mexico, Bulletin de la Société géologique de France, t. 174, n°3, pp. 271-278
  2. E. Frey, M.C. Buchy, W. Stinnesbeck, The monster of Aramberri and friends: New finds of marine reptiles in the Mesozoic of northeastern Mexico, in 6th European Workshop on Vertebrate Palaeontology - Florence and Montevarchi (Italy) - September 19-22, 2001, p. 30