Monsters of Grace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monsters of Grace
Genre Opéra
Nbre d'actes 1 acte et 13 scènes
Musique Philip Glass
Livret Coleman Barks (en)
Langue
originale
anglais
Durée
approximative
1 h 10
Dates de
composition
1997
Création 15 avril 1998
UCLA,
Drapeau des États-Unis États-Unis

Monsters of Grace est un opéra digital en trois dimensions pour solistes et ensemble, composé en 1997 par Philip Glass en collaboration avec Robert Wilson, sur un livret du poète américain Coleman Barks (en) tiré pour une grande partie (9 scènes sur 13[1]) de la traduction de quatorze[2] poèmes du mystique soufi perse Djalâl ad-Dîn Rûmî[3].

Commande de l'Université d'État (Center for the Performing Arts) de Los Angeles, de l'Université d'État de Tempe, du Barbican Centre de Londres, de l'Académie de Musique de Brooklyn, du Festival sul Novencento de Palerme, du Festival Castell de Peralada, du Het Muziektheater d’Amsterdam, de l'Institut d'Art Contemporain (en) de Portland, de The Society for the Performing Arts de Houston et de la Wolf Trap Foundation de Vienna. La première mondiale de l'œuvre a eu lieu le 15 avril 1998 pour l'inauguration du nouvel auditorium du Royce Hall (en)[4] sous la direction musicale de Michael Riesman[5] et la première européenne le 19 mai 1998 au Barbican Centre de Londres[6],[7].

Conception[modifier | modifier le code]

Le titre de l'opéra, trouvé par Robert Wilson[8] à partir d'une tirade d'Hamlet (Acte I, scène IV): « Angels and ministers of grace defend us ! » (« Anges, ministres de grâce, défendez-nous ! »), devait être initialement Masters of Grace mais le metteur en scène, en le retranscrivant dans ses notes, fit une erreur d'orthographe qu'il décida de garder[9]. Le titre révisé ainsi par hasard n'a donc pas de signification particulière[10].

Structure[modifier | modifier le code]

  • Scène n°1: Where Everything Is Music
  • Scène n°2: The Needle
  • Scène n°3: Don't Go Back To Sleep
  • Scène n°4: In The Arc Of Your Mallet
  • Scène n°5: My Worst Habit
  • Scène n°6: Like This
  • Scène n°7: Stereogram
  • Scène n°8: Let The Letter Read You
  • Scène n°9: Boy, Beach and Ball
  • Scène n°10: They Say That Paradise Will Be Perfect
  • Scène n°11: The New Rule
  • Scène n°12: An Artist Comes To Paint You
  • Scène n°13: Boy On Fire

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Marie Mascari (soprano), Alexandra Montano (mezzo-soprano), Gregory Purnhagen (baryton), Peter Stewart (baryton), The Philip Glass Ensemble dirigé par Michael Riesman, enregistré en 2007. Orange Mountain Music (octobre 2007).

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) A Pathbreaking Partnership in a New Dimension par Don Shewey dans le New York Times du 6 décembre 1998.
  2. Richard Kostelanetz et Robert Flemming 1999, p. 10 (préface)
  3. (it) Musica tridimensionale per Monsters of Grace Interview de Philip Glass sur le site du journal italien La Repubblica, 25 janvier 1999.
  4. (en) New Glass Opera to Reopen Royce Hall par Daniel Cariaga dans le Los Angeles Times du 21 mai 1997.
  5. (en) Are you Ready for Digital Opera? par Justin Davidson dans le Los Angeles Times du 12 avril 1998.
  6. (en) Simple beats fancy par Rupert Christiansen dans le Daily Telegraph du 23 mai 1998.
  7. (en) Exotic America Surprises London par Alan Riding dans le New York Times du 30 juin 1998.
  8. Entretien avec Robert Wilson dans le magazine Résonance n°11, janvier 1997.
  9. (en) Monsters of Grace 1.0: A Digital Opera in Three Dimensions par Mei-ling Cheng dans le Theatre Journal, publication de The Johns Hopkins University Press, Vol.50, n° 4, décembre 1998.
  10. (en) Hauntingly Beautiful `Monsters' / Glass' video opera a pure sensual delight par Joshua Kosman dans le San Francisco Chronicle du 15 avril 1999.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (en) Richard Kostelanetz et Robert Flemming, Writings on Glass: Essays, Interviews, Criticism, Berkeley, University of California Press,‎ 1999 (ISBN 0520214919 et 9780520214910)