Monsteroux-Milieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monsteroux-Milieu
Image illustrative de l'article Monsteroux-Milieu
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Arrondissement de Vienne
Canton Canton de Beaurepaire
Intercommunalité Communauté de communes du Territoire de Beaurepaire
Maire
Mandat
Jean-Paul Montagnier
2014-2020
Code postal 38122
Code commune 38244
Démographie
Population
municipale
754 hab. (2011)
Densité 92 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 25′ 58″ N 4° 56′ 15″ E / 45.4327777778, 4.9375 ()45° 25′ 58″ Nord 4° 56′ 15″ Est / 45.4327777778, 4.9375 ()  
Altitude Min. 267 m – Max. 425 m
Superficie 8,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative d'Isère
City locator 14.svg
Monsteroux-Milieu

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique d'Isère
City locator 14.svg
Monsteroux-Milieu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Monsteroux-Milieu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Monsteroux-Milieu

Monsteroux-Milieu est une commune française située dans le département de l'Isère en région Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Si l'on se réfère à l'étymologie du lieu, Monsteroux viendrait du latin monte subterior (le mont inférieur).

Monsteroux-Milieu est composé de 3 hameaux principaux : Monsteroux, Le Gontard et Milieu.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIe siècle, Monsteroux était une grande exploitation agricole constituée de maisons d'habitation et de terrains cultivés.

Au Moyen Âge ce village faisait partie du viennois et donc du royaume de Bourgogne.

Au XIIIe siècle se développe un culte à saint Laurent qui perdurera jusqu'à aujourd'hui.

La fête foraine avait lieu traditionnellement pour la St Laurent, fête qui fut déplacée au 1er week-end de juillet dans les années 1980. Après avoir eu lieu au centre du village elle a été organisée au stade. Elle a été relancée en 1998 dans le centre du Gontard puis arrêtée au début des années 2000.

L'Union des Jeunes est la plus vieille association de la commune. Chaque année pour le Lundi de Pâques, un tournoi très populaire était organisé : le tournoi de sixte. Il regroupait près de 500 joueurs de football. Désormais, il est remplacé par l'organisation d'un vide grenier brocante.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

À Monsteroux, l'église romane, Saint-Laurent, classée aux monuments historiques, est datée du XIe siècle. Consacrée à la Vierge Marie jusqu'au XIIIe, on ignore pourquoi l'église fut dédiée par la suite à saint Laurent.
Elle renferme dans son abside une peinture murale datée entre la fin du XIIIe et le début du XIVe siècle. Encore bien conservée dans son ensemble, on peut y distinguer le martyr de saint Laurent ainsi qu'une autre scène encore mal identifiée. Les couleurs ocres dominent dans cette composition symétrique organisée autour de la baie axiale.

Le château de Milieu est aujourd'hui une des plus grandes fermes du village.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours M. Jean-Paul Montagnier    
mars 2001   M. Jean-Paul Montagnier    
mars 1995   M. Jean-Paul Montagnier    
mars 1989   Mme. Monique Crétin    
mars 1983   M. Paul Datry    
mars 1977   M. Paul Datry    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 754 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
306 262 324 382 335 337 384 384 368
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
336 331 332 316 331 311 306 325 315
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
316 310 290 272 270 257 261 251 225
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
214 228 226 318 444 516 684 735 754
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :