Monsieur Hulot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hulot.

Monsieur Hulot est un personnage de cinéma créé et interprété par Jacques Tati, apparu en 1953 dans Les Vacances de monsieur Hulot.

Description[modifier | modifier le code]

Sa démarche caractéristique, ainsi que son éternel imperméable, sa pipe et son chapeau, son inadaptation à la société en font un personnage attachant.

Monsieur Hulot est un personnage échappé du cinéma muet dans le monde du parlant. Il se heurte à la technologie, à un monde impersonnel et gadgétisé. Jacques Tati s'est servi de ses capacités de mime pour le confronter aux dérèglements, aux rites et au ridicule d'un monde en mutation.

Ce qu'en dit Tati lui-même : « C'est alors que j'ai eu l'idée de présenter monsieur Hulot, personnage d'une indépendance complète, d'un désintéressement absolu et dont l'étourderie, qui est son principal défaut, en fait, à notre époque fonctionnelle, un inadapté. »

Monsieur Hulot s'inscrit dans la lignée des burlesques Max Linder, Charlot, Harold Lloyd, Buster Keaton, etc.

Jacques Tati s'est inspiré, pour la création de son personnage, de son voisin architecte (le grand-père de Nicolas Hulot)[1],[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Statue de Monsieur Hulot[modifier | modifier le code]

Emmanuel Debarre à érigé la statue de bronze sur le lieu du tournage du film, l'« Hôtel de la Plage » qui servit de lieu de villégiature au personnage situé à Saint-Marc-sur-Mer[3], commune limitrophe de Saint-Nazaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Hulot se réclame volontiers de cette parenté : « Mon grand-père était l'architecte de l'immeuble dans lequel habitait Jacques Tati. Chaque fois qu'il y avait un problème, la gardienne lui disait : « Il faut appeler Monsieur Hulot ! » Cela revenait comme un leitmotiv. Il semble que mon grand-père avait une silhouette particulière, qui a frappé Tati. Aussi, lorsqu'il a créé son célèbre personnage, il s'est souvenu du nom et a demandé l'autorisation de l'utiliser. ») L'express du 7 février 2005.
  2. Le Tout-Politique, Jean-Louis Beaucarnot (généalogiste), éditions de l'Archipel, novembre 2011.
  3. « Tourisme & patrimoine - Saint Nazaire », sur www.saint-nazaire-tourisme.com (consulté le 2 juin 2013)

Bibliographie[modifier | modifier le code]