Monosulfure de cuivre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sulfure de cuivre
Structure
Identification
Nom IUPAC Sulfure de cuivre
No CAS 1317-40-4
PubChem 14831
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute CuS
Masse molaire[1] 95,611 ± 0,008 g/mol
Cu 66,46 %, S 33,54 %,
Propriétés physiques
fusion Au-delà de 500 °C[2]
Solubilité insoluble
Masse volumique 4,6 g·cm-3
Thermochimie
S0gaz, 1 bar 205,77 J/mol·K
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le monosulfure de cuivre, CuS, est un composé chimique de cuivre et de soufre. Dans la nature, il apparaît sous la forme d'un minéral indigo foncé, la covellite. C'est un faible conducteur d'électricité[3]. Un précipité colloïdal noir de CuS se forme lorsque des bulles de sulfure d'hydrogène, H2S, sont injectés dans une solution de sels de Cu(II)[4]. C'est l'un des composés binaires du cuivre et du soufre. Au début du XXIe siècle, il a attiré l'attention des chimistes, car il possède des propriétés catalytiques[5] et photovoltaïques[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. R. Blachnik, « The formation of Cu2S from the elements I. Copper used in form of powders », Thermochimica Acta, vol. 361, no 1–2,‎ 2000, p. 31–52 (lien DOI?)
  3. Wells A.F. (1962) Structural Inorganic Chemistry 3d edition Oxford University Press
  4. (en) Norman N. Greenwood et A. Earnshaw, Chemistry of the Elements, Oxford, Butterworth-Heinemann,‎ 1997, 2e éd. (ISBN 0080379419)
  5. (en) S.Y. Kuchmii, « Catalysis of the Sodium Sulfide Reduction of Methylviologene by CuS Nanoparticles », Theoretical and Experimental Chemistry, New York, Springer, vol. 37, no 1,‎ 2001, p. 36–41 (lien DOI?)
  6. (en) R.S. Mane, « Chemical deposition method for metal chalcogenide thin films », Materials Chemistry and Physics, vol. 65,‎ juin 2000, p. 1–31 (lien DOI?)

Articles connexes[modifier | modifier le code]