Mononc' Serge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mononc' Serge

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Mononc' Serge en 2007

Informations générales
Naissance 1970
LaSalle, Québec (Canada)
Activité principale Musicien, chanteur, bassiste, guitariste, réalisateur.
Genre musical Avec les colocs: Swing, Blues, Rock, Jazz, Rockabilly et Musique du monde. Avec Anonymus: Thrash metal. En solo: Non-Classable Punk Rock.
Années actives 1990 - présent
Site officiel www.mononc.com

Mononc' Serge, de son vrai nom Serge Robert, est un auteur-compositeur-interprète québécois né en 1970 à Ville LaSalle (Québec) et actif depuis le début des années 1990. Il est reconnu pour avoir été le bassiste du groupe Les Colocs, mais surtout pour ses textes incisifs et son attitude explosive sur scène depuis le début de sa carrière solo. Ses chansons sont teintées d'un humour irrévérencieux et il n'hésite pas, dans ses œuvres, à se moquer de personnalités publiques du Québec et d'ailleurs. Ses albums Mourir pour le Canada et Mon voyage au Canada témoignent également d'un sarcasme évident envers le Canada.

Artiste prolifique, Mononc' Serge totalise aujourd'hui 10 disques, 3 DVD sur lesquels on peut le voir en spectacle et une multitude de clips. La quasi-totalité de l'œuvre de Mononc Serge est en français.


Biographie[modifier | modifier le code]

Origine du pseudonyme[modifier | modifier le code]

Attablé dans un restaurant montréalais avec ses comparses des Colocs, Serge Robert commande des patates pilées alors que les autres Colocs commandent des patates frites. Un des membres du groupe dit alors: «Ça fait dont ben Mononc ça !»[1]. Le surnom "Mononc' Serge" est né.

Le début de la carrière: Les Colocs[modifier | modifier le code]

Mononc' Serge débute sa carrière avec le groupe Les Colocs en 1990. Il reçoit un appel d'André Fortin alors qu'il a publié une petite annonce pour former un groupe ou se joindre à un groupe déjà formé. Il prend le rôle de bassiste et contrebassiste et commence dès lors à s'affirmer en tant qu'auteur avec la pièce Je chante comme une casserole. Il contribue au premier album éponyme des Colocs qui sort en 1993. L'album connaît un vif succès. Mononc' Serge quitte le groupe en décembre 1995 pour se consacrer à sa carrière solo, peu après la sortie du deuxième album, Atrocetomique.

De 1996 à 2003[modifier | modifier le code]

En novembre 1996, Serge Robert présente le Mononc' Show, le premier spectacle complet dans lequel il propose ses propres chansons. Il adopte définitivement le pseudonyme "Mononc' Serge". À partir de mai 97, il présente des chroniques de chanson d'actualité à la station de radio communautaire CIBL. Il en tire l'album Mononc' Serge chante 97. Le chanteur récidive deux fois plutôt qu'une en 1998 avec les albums Mourir pour le Canada (sur lequel on retrouve grosso modo les chansons du Mononc' Show) et Mononc' Serge chante 98 (tiré des chroniques de chanson d'actualité présentées au cours de l'année).

En 2000, l'ex-Colocs met sur le marché le CD 13 tounes trash. Il commence à s'imposer sur la scène underground grâce à la chanson punk Marijuana. Le virage trash se confirme avec la sortie de Mon voyage au Canada (2001).

De 1998 à 2003, Mononc' Serge présente des spectacles seul sur scène ou accompagné de musiciens parmi lesquels on compte principalement Olivier Langevin (guitare), Dominique Lanoie (guitare), François Lalonde (batterie), Michel Dufour (batterie), Richard Dallaire (batterie), Pascal Gingras (batterie) et Pierre-Luc Laflamme (alias Peter Paul, guitare).

Mononc' Serge et Anonymus[modifier | modifier le code]

En 2001, Mononc' Serge et le groupe métal Anonymus collaborent pour la première fois à l'occasion du festival Polliwog. Enthousiasmé, l'oncle et le groupe décident de poursuivre leur collaboration qui mène à la parution de l'album L'Académie du massacre (novembre 2003). Le CD est composé de 5 pièces inédites et de 9 reprises de chansons de Mononc' Serge. L'album s'est écoulé à ce jour à près de 20000 exemplaires. Il s'agit du plus grand succès commercial tant de Mononc' Serge que du groupe Anonymus. Le dernier concert en salle de la tournée a fait l'objet d'une captation parue en format DVD sous le titre La Pâques satanique de Mononc' Serge et Anonymus.

En novembre 2008, Mononc Serge et Anonymus se remettent à leur commun succès et font paraître l'album Musique Barbare. La tournée qui s'ensuit donne lieu à plus d'une centaine de spectacles, dont un bon nombre en Europe francophone. Le DVD "Final Bâton" enregistré en décembre 2010 et paru en mars 2011 témoigne de cette période[2].

Le Sarge Jazz Band et les Accommodements Raisonnables[modifier | modifier le code]

Après sa première tournée avec Anonymus, Mononc' Serge lance l'album Serge blanc d'Amérique en mars 2006. Il entreprend une nouvelle tournée avec le Sarge Jazz Band, composé de Michel Dufour à la batterie, David Valentine à la basse et Peter Paul à la guitare. Au paroxysme de la crise des accommodements raisonnables au Québec, Mononc' Serge rebaptise son groupe Les Accommodements Raisonnables, cette fois avec Marc-André Brazeau à la batterie. C'est au cours de cette période qu'est enregistré l'album live Pestak (qui comprend aussi un DVD) qui paraît février 2008[3].

Depuis 2011[modifier | modifier le code]

Après la deuxième tournée avec Anonymus, Mononc' Serge lance un album rock (Ça, c'est d'la femme!, déc. 2011) et un album acoustique (Pourquoi Mononc' Serge joues-tu du rock'n'roll?, mai 2013). Ses principaux collaborateurs sont toujours Peter Paul (guitare) et David Valentine (basse) auxquels s'adjoignent maintenant Ugo Di Vito (batterie) et Raphaël D'Amours (guitare).

Collaborations[modifier | modifier le code]

En 2000 sur l'album "le plancher des vaches" de Fred Fortin, il collabore comme musicien et chanteur sur la pièce "Gaspard"

... et en échange de bons procédés, cette collaboration s'est inversée sur l'album de Serge "Serge blanc d'Amérique - 2006" puisque Fred Fortin assure la naration de la pièce "Fred" [1] qui parle justement de lui ce qui est un heureux hasard.

En 2014, il collabore avec les nantais Andréas et Nicolas pour leur album Singe du futur sur la chanson En Abitibi.

Discographie[modifier | modifier le code]

CD[modifier | modifier le code]

Albums destinés à l'Europe[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • 1998: Le bad trip du siècle
  • 1999: Rachel
  • 2001: Marijuana
  • 2002: Saskatchewan
  • 2002: Mon voyage au Canada, un film d'introduction au spectacle (2002-2003)
  • 2003: Hommage à Bryan Adams, les grands succès de Bryan Adams
  • 2004: Les patates (Mononc' Serge et Anonymus)
  • 2004: L'âge de bière (Mononc' Serge et Anonymus)
  • 2005: Les portes de l'enfer (Mononc' Serge et Anonymus)
  • 2006: Requiem pour la marde
  • 2006: Hitler Robert
  • 2007: Je chante pour les morons
  • 2008: Pas pire (Mononc' Serge et Anonymus)
  • 2008: Sous-Marin Brun (Mononc' Serge et Anonymus)
  • 2009: Woodstock En Beauce (Mononc' Serge et Anonymus)
  • 2009: Le Rejet (Mononc' Serge et Anonymus)
  • 2010: Chaque salope cherche un gros cave et chaque gros cave cherche une salope (Mononc' Serge et Anonymus)
  • 2012: Signe s'es boules
  • 2012: Le Joual
  • 2013: La maladie du préjugé
  • 2013: L'homme qui ne voulait plus vivre
  • 2014: Les cochons

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anonyme, « Mononc'Serge », sur http://www.voir.ca, Voir (consulté le 25 avril 2008)
  2. Mononc' Serge, « Mononc' Serge », sur http://www.mononc.com (consulté le 24 octobre 2008)
  3. Mononc' Serge, « Discographie », sur http://www.mononc.com/ (consulté le 1 août 2008)