Monitoring ambulatoire de la pression artérielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Monitoring Ambulatoire de la Pression Artérielle (appelé couramment MAPA) est un appareil permettant de mesurer la pression artérielle de manière répétée pendant 24 h.

Il est parfois faussement appelé Holter tensionnel se référant ainsi au holter de l'électrocardiogramme, le terme "holter" venant du nom du médecin ayant inventé ce dernier système mais qui n'a jamais travaillé sur la pression artérielle.

Appareillage[modifier | modifier le code]

Il est constitué d'un brassard gonflable relié par un tuyau souple à une pompe portable sur batteries, à un manomètre et à un système de stockage électronique des données.

Il est positionné sur le bras du patient, le bloc pompe-manomètre-stockage numérique, sous forme d'un petit boîtier, étant mis en bandoulière.

Il est réglé pour prendre la pression artérielle plusieurs fois par heure le jour (deux à trois fois en règle générale) et un peu moins souvent la nuit (une fois par heure). Un signal sonore avertit le patient du début de gonflement du brassard, l'incitant à relâcher son bras afin d'obtenir une mesure fiable. En cas d'échec de cette dernière, une ou plusieurs nouvelles tentatives peuvent se déclencher. Le signal sonore est inhibé la nuit.

Résultats obtenus[modifier | modifier le code]

Au bout de 24 h, le MAPA est décroché du patient et le boîtier connecté à un ordinateur (parfois directement à une imprimante). On peut obtenir ainsi :

  • l'ensemble des mesures de pression systolique, diastolique et moyenne, classées par ordre chronologique ;
  • la fréquence cardiaque à chaque mesure ;
  • les moyennes sur les 24 h, sur le jour et sur la nuit des différentes mesures.

Les résultats peuvent être présentés sous forme :

  • de données brutes ;
  • d'histogrammes suivant le temps.

Utilité[modifier | modifier le code]

La prise de la pression artérielle reste essentiellement ponctuelle dans le temps. Son niveau mesuré préjuge donc mal de ce qui se passe dans la vie courante.

Le MAPA permet ainsi de mieux appréhender les chiffres tensionnels et de différencier une hypertension artérielle permanente d'une hypertension artérielle labile, retrouvée uniquement au cours de la consultation et pouvant être secondaire au stress occasionné par cette dernière (Effet « blouse blanche »)

Le MAPA permet également de classifier certaines hypertensions et d'en évaluer la sévérité (par exemple, l'absence de baisse des chiffres durant le sommeil est un critère péjoratif).

Le MAPA permet, de même, de mieux évaluer l'efficacité d'un traitement.

Cet examen est cependant en concurrence avec l' automesure tensionnelle où le patient dispose de son propre tensiomètre automatisé ce qui lui permet de mesurer de manière répétée sa tension.

Référence[modifier | modifier le code]

  • (en)24-hour ambulatory blood pressure monitoring, O'Shea JC, Califf, Am Heart J. 2006 May;151(5):962-8