Monique Boulestin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monique Boulestin
Image illustrative de l'article Monique Boulestin
Fonctions
Députée de la 1re circonscription de la Haute-Vienne
20 juin 200720 juin 2012
Élection 17 juin 2007
Prédécesseur Alain Marsaud (UMP)
Biographie
Date de naissance 13 mars 1951 (63 ans)
Lieu de naissance Châlus (Haute-Vienne)
Parti politique PRG
Diplômée de Université de Limoges

Monique Boulestin, née le 13 mars 1951 à Châlus (Haute-Vienne) est une femme politique et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur de Lettres, après avoir consacré un temps à la formation continue, elle devient notamment inspectrice de l’apprentissage, puis rejoint le service de formation des personnels de l’Education Nationale au Rectorat de l’académie de Limoges, avant d’entrer à l’IUFM (Institut Universitaire de formation des Maîtres).

Très impliquée dans les technologies de l'information et de la communication, Conseillère régionale, elle favorise le rapide développement de l'Internet à haut, très haut débit, dans la région Limousin, au profit du désenclavement de communes rurales, de la croissance économique des entreprises de la région, mais aussi en direction des plus jeunes[1].

Elle est élue député le 17 juin 2007, pour la XIIIe législature (2007-2012), dans la 1re circonscription de la Haute-Vienne, en battant Alain Marsaud, député UMP sortant (53,09 % à 46,91 %).

A l'Assemblée nationale elle est membre de la commission des affaires européennes et secrétaire de la commission des affaires culturelles et de l'éducation. De plus, elle fait partie des groupes d'études Artisanat et métiers d'art, Intelligence économique, Internet, audiovisuel et société de l'information et Toxicomanie. Elle est vice-présidente des groupes d'amitié Corée du sud, Égypte, Philippines.

Son suppléant est le docteur Gérard Terrier, conseiller municipal de Couzeix.

Suite au redécoupage des circonscriptions en 2010, Monique Boulestin se porte candidate dissidente sur la 3e circonscription, en vue des élections législatives de 2012. Après avoir démissionné de son poste de première adjointe au maire de Limoges[2], exclue du Parti Socialiste, Monique Boulestin adhère officiellement au PRG dont elle prend la tête en Haute-Vienne et siège au bureau national, chargée des affaires européennes et culturelles, aux côtés de Jean-Michel Baylet.

En mai 2013, elle publie son premier roman, Le roman d'Aliénor, aux éditons du Fil rouge.

Se montrant très critique sur le fonctionnement de la fédération socialiste de la Haute-Vienne après la défaite d'Alain Rodet aux municipales de 2014[3], elle se présente à la surprise générale comme candidate suppléante de l'UDI Jean-Marc Gabouty aux élections sénatoriales de 2014 en Haute-Vienne[4]. Suite à l'élection de ce dernier, elle devient sénatrice suppléante.

Mandats[modifier | modifier le code]

Sénat
Assemblée nationale
Conseil régional du Limousin
  • conseillère régionale du 28 mars 2004 au 29 juin 2007
Communauté d'agglomération Limoges Métropole
  • Vice-présidente de 2001 à 2008
  • Conseillère communautaire de 2008 à 2011
Commune de Limoges
  • conseillère municipale de 1996 à 2001
  • Adjointe au maire de Limoges, chargée de la lecture publique, de la francophonie et des nouvelles technologies de 2002 à 2008. Elle est l'élue de référence de la Bibliothèque francophone multimédia, dont elle a suivi le dossier dès l'origine (ouverture en 1998), du salon du livre Lire à Limoges et du Festival des Francophonies en Limousin
  • 1re adjointe au maire, chargée de la lecture publique, des bibliothèques, de la francophonie et des relations avec l’Université du 29 mars 2008 jusqu'à décembre 2011 (elle démissionne de son poste en cours de mandat en décembre 2011).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]