Monika van Paemel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monika van Paemel

Monique (dite Monika) Maria, baronne van Paemel, née le à Poesele, est une écrivaine belge d'expression néerlandaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

A l'âge de neuf ans, elle a une affection au cerveau, qui la fera rester deux ans à l'hôpital. Pendant sa période de guérison, elle écrit ses premières lignes de prose et de poésie.
En 1963, elle termine ses études moyennes et épouse Theo Butzen.
En 1969, elle publie des poèmes dans le Nieuwe Vlaamse Tijdschrift.
Féministe, elle participe à des programmes de radio en Belgique et aux Pays-Bas. Elle collabore aux revues Nieuw Vlaams Tijdschrift, Dietsche Warande en Belfort, De Nieuwe et y publie des poèmes. Rédacteur de De Gids .
Les romans féministes de van Paemel sont écrits dans un style expérimental et associatif, où histoire et expériences subjectives se fondent en une entité forte. La recherche de l'identité propre comme individu dans la société et comme femme dans une société d'hommes y est exprimé en permanence.

Mandats[modifier | modifier le code]

  • Présidente du:
    • centre PEN Vlaanderen
    • Balkanactie des Gemeenten
  • Administrateur de la Maatschappij der Nederlandse Letterkunde gevestigd te Leiden

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Amazone met het blauwe voorhoofd (1971) prix VBVB '72
  • Over spelling (1972)
  • Zelfportret met juwelendoos (uit Dietsche Warande en Belfort, 1972, in Vlaamse verhalen na 1965)
  • Wij schrijvers (1973)
  • De confrontatie (1974)
  • De arcaden van het Schoonselhof (1974)
  • Marguerite (1976) Prix de la province de Flandre orientale '75
  • De eerste keer (1976)
  • De stilte van de grote dagen (in "Vrouwen in Vlaanderen schrijven nu", 1977)
  • Het oudste beroep ter wereld is dringend aan reorganisatie toe (1979)
  • Hedendaags feminisme (1979)
  • Wat nu, Boerdam? (1979)
  • Is dat mijn schoon Belgenland (1980)
  • Moeder waarom schrijven wij? (1981)
  • Gebrek aan zolderkamers?(1982)
  • Van boeren en baronnen (1982)
  • De Westeuropese maagd (1983)
  • Te paard op de Schreve (1983)
  • Doe de laurieren maar in de soep (1985)
  • Ik draag nog altijd wrok omdat ik nooit St.-Jan mocht zijn (1985)
  • Captatio benevolentiae - Het opvangen van de welwillendheid (1985)
  • De vermaledijde vaders (1985) Prix des provinces flamandes '86, Prix pour la Littérature en Prose de l'État belge '87, Prix du Lecteur flamand '88
  • Een jaar om zo vlug mogelijk te vergeten (1985)
  • Brief aan de intervieuwer (1986)
  • Vogelvlucht (1986)
  • Moeder en dochter van het feminisme (1987)
  • De eerste steen (1988)
  • Het wedervaren (1993)
  • Rozen op het ijs (1997)
  • Het verschil (2000)
  • Celestien; de gebenedijde moeders (2004)
  • Te zot of te bot (2006)
  • De koningin van Sheba (2008)
  • Het gezin van Puynbroeckx (2008)

Traduction en français[modifier | modifier le code]

  • Les pères maudits [« De vermaledijde vaders »], Arles, France, trad. Marie Hooghe, Actes Sud, coll. « Lettres néerlandaises »,‎ 1993, 442 p. (ISBN 978-2868693778)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Elle a été élevée au rang de baronne, ainsi que son époux Theo Butzen, par SM le roi Albert II de Belgique en 1995. Sa devise est Het Woord Getrouw (Fidèle à la Parole)