Mongi Marzouk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marzouk.
Mongi Marzouk
منجي مرزوق
Mongi Marzouk à une conférence le 13 mai 2013.
Mongi Marzouk à une conférence le 13 mai 2013.
Fonctions
Ministre tunisien des Technologies de l'Information et des Communications
24 décembre 201129 janvier 2014
Président Moncef Marzouki
Premier ministre Hamadi Jebali
Ali Larayedh
Gouvernement Jebali
Larayedh
Prédécesseur Poste créé
Successeur Taoufik Jelassi
Biographie
Date de naissance 2 mars 1961 (53 ans)
Lieu de naissance Matmata, Tunisie
Nationalité tunisienne
Diplômé de École polytechnique (France)
Profession Ingénieur

Mongi Marzouk (منجي مرزوق), né le 2 mars 1961 à Matmata, est un ingénieur et homme politique tunisien. Il est ministre des Technologies de l'Information et des Communications entre 2011 et 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Mongi Marzouk est diplômé de l'École polytechnique (France) et d'un doctorat en physique. Sa thèse porte sur les recherches internationales dans les domaines des TIC[1].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Pendant cinq années, il travaille en tant que directeur de recherche puis, pendant six ans, comme stratège en investissement de communication[1]. Après son passage au gouvernement, il devient directeur de la gouvernance de l’Internet et du développement du numérique au sein d’Orange France[2].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

À la suite de la révolution de 2011, il est nommé ministre des Technologies de l'Information et des Communications dans le gouvernement de Hamadi Jebali et reconduit dans celui d'Ali Larayedh.

Il est considéré comme un activiste d'Ennahdha par certaines sources[1],[3] et comme indépendant par d'autres[4],[5],[6],[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (fr) « Portrait de Mongi Marzouk, ministre des Technologies de la Communication », Tunisie numérique, 22 décembre 2011
  2. (fr) « Mongi Marzouk retourne chez Orange France », Business News, 12 juillet 2014
  3. (fr) « Liste officielle des membres du gouvernement et leur appartenance », Business News, 22 décembre 2011
  4. (fr) « Tunisie : de nouveaux ministres indépendants contrôlent les fonctions régaliennes », Agence Ecofin, 11 mars 2013
  5. (fr) « Tunisie : composition du nouveau gouvernement », Atlasinfo, 9 mars 2013
  6. (fr) « La Tunisie entrouvre son gouvernement », Maghreb Arabe Presse, 9 mars 2013
  7. (fr) « Tunisie : la composition du gouvernement présenté à la constituante », Agence France-Presse, 23 décembre 2011

Articles connexes[modifier | modifier le code]