Monchy-sur-Eu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monchy-sur-Eu
Blason de Monchy-sur-Eu
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Haute-Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Canton Eu
Intercommunalité Communauté de communes d'Yères et Plateaux
Maire
Mandat
Christian Coulombel
2014-2020
Code postal 76260
Code commune 76442
Démographie
Population
municipale
578 hab. (2011)
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 59′ 45″ N 1° 27′ 14″ E / 49.9958, 1.453949° 59′ 45″ Nord 1° 27′ 14″ Est / 49.9958, 1.4539  
Altitude Min. 49 m – Max. 142 m
Superficie 8,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Monchy-sur-Eu

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Monchy-sur-Eu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Monchy-sur-Eu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Monchy-sur-Eu

Monchy-sur-Eu est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime en région Haute-Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est située à 7 km d'Eu, à 11 km du Tréport, à 12 km de Mers-les-Bains, à 39 km de Dieppe. La commune est proche de la forêt d'Eu.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant Monchy-sur-Eu était plus vers le cimetière mais, à cause de la peste, Monchy-sur-Eu se trouve plus vers Le Mesnil-Réaume. Ce n'est pas un problème parce que les 2 communes se sont regroupées avec Baromesnil pour l'école.[incompréhensible]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Monchy-sur-Eu

Les armes de la commune de Monchy-sur-Eu se blasonnent ainsi :
d’argent au carreau d’orangé chargé d’un carreau du champ surchargé d’un trèfle de sinople, à la bordure du même.

Nom des rues de Monchy-sur-Eu[modifier | modifier le code]

  • rue Pasteur
  • impasse du Rouage
  • rue des Quatre-Vents
  • rue Josse
  • rue Jacques-Anquetil
  • place de la Mairie
  • rue du Moulin
  • rue Vasco-de-Gama
  • rue du Clos-Saint-Martin
  • rue du Poteau-Isabelle
  • rue Georges-Brassens
  • impasse du Stade
  • La Berquerie

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 en cours Gérard Coulombel    
1989 1995 Jean Duprez    
1977 1989 André Beaudet    
  1977 André François    
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 578 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
538 560 597 552 535 540 545 583 574
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
534 522 490 481 446 409 426 435 421
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
401 401 408 404 408 411 391 399 440
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
462 431 398 431 478 492 542 578 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


L'US Monchoise[modifier | modifier le code]

En 1969, des joueurs qui pratiquaient le football dans des clubs des environs décidèrent de créer l'union sportive monchoise.

Le premier bureau était composé comme suit :

Président d'honneur : M. André FRANCOIS (maire de l'époque)

Président actif : M. Aurélien POIRIER

Vice-président : M. l'abbé BOUILLET

Trésorier : M. Raoul ROIX

Secrétaire : M. Édouard POIRIER (toujours en place)

Membres du bureau : MM. Fernand LEDUC, Roger CONSEIL, Maurice PASCHAL, Élie POYEN, Gilbert LEDUC (actuel président), Maurice LABARRE, Roger POIRIER et Yves LEMMERRE.

En 1978, le club est monté en deuxième division pour redescendre en 1983 faute d'arbitre au club. Depuis, le club navigue entre la troisième et la deuxième division et participe honorablement aux différentes coupes.

La saison 2007-2008

Durant cette saison, le club fut composé de 4 équipes, 2 équipes sénior, 1 équipe benjamin et 1 équipe débutant.

L'équipe première :

6e sur 12 équipes en 3e division du district des deux vallées groupe A, avec 42 points en 20 matchs pour 6 victoires 5 nuls 9 défaites 43 buts marqués 40 but pris.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Riquier (place de la Mairie)
  • La mare (place de la Mairie)
  • La Vierge (rue Pasteur, rue Josse)
  • Le monument aux morts (place de la Mairie)
  • Le poteau Isabelle (forêt d'Eu)
  • Le cimetière (rue du Poteau-Isabelle)
  • La mairie (place de la Mairie)
  • Le stade (place du Stade)
  • Le château d'eau (rue Pasteur, entrée de Monchy-sur-Eu par Incheville)
  • La Berquerie (la Berquerie, hameau de Monchy-sur-Eu en passant par Le Mesnil-Réaume)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :