Monastère de Riwoché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monastère de Riwoché
The Jnapatapa 14th century cloth depiction of the abbot of Riwoche Monastery.
The Jnapatapa 14th century cloth depiction of the abbot of Riwoche Monastery.
Présentation
Culte Bouddhisme tibétain
Type Monastère
Début de la construction 1276
Géographie
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Région Drapeau du Tibet Tibet
Coordonnées 31° 09′ 00″ N 96° 29′ 00″ E / 31.15, 96.48333331° 09′ 00″ Nord 96° 29′ 00″ Est / 31.15, 96.483333  

Géolocalisation sur la carte : Région autonome du Tibet

(Voir situation sur carte : Région autonome du Tibet)
Monastère de Riwoché

Le monastère de Riwoché est un monastère du bouddhisme tibétain fondé en 1276 dans le Kham, au Tibet oriental.

Selon Ron Csillag, un écrivain spécialiste des religions, quand les communistes chinois envahirent le Tibet en 1950, le monastère de Riwoché a été rasé, ses 1 000 moines et nonnes ont été tués ou emprisonnés, et les 100 000 livres de la bibliothèque ont été détruits, cependant, certains volumes et textes sacrés ont été sortis du Tibet, probablement en Inde, au Népal ou au Bhoutan[1]. Selon Songtsen, une association ayant pour but la préservation et la mise à disposition de la tradition culturelle et spirituelle des Tibétains, la bibliothèque du monastère de Riwoché comportaient d'anciens manuscrits indiens du XIIIe siècle provenant des universités de Nalanda et Vikramashila, ainsi qu'une vaste collection de traductions uniques d'enseignements bouddhiques et de commentaires. Ces livres étaient si nombreux qu'ils brûlèrent plusieurs mois quand ils furent détruits par l'armée chinoises[2].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]