Monastère d'Osios Loukas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monastères de Daphni, de Hosios Loukas et Nea Moni de Chios *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Mosaïque représentant saint Luc
Mosaïque représentant saint Luc
Coordonnées 38° 23′ 41″ N 22° 44′ 48″ E / 38.394722, 22.746667 ()38° 23′ 41″ Nord 22° 44′ 48″ Est / 38.394722, 22.746667 ()  
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Type Culturel
Critères (i) (iv)
Superficie 3,7 ha
Zone tampon 5 816 ha
Numéro
d’identification
537
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1990 (14e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Le monastère d’Ósios Loukás (en grec : Μονή Οσίου Λουκά / moní Osíou Louká, « monastère de saint Luc », ou simplement Ὅσιος Λουκᾶς / Hósios Loukás) compte parmi les plus beaux monastères byzantins de Grèce. Situé près de Dístomo, en Béotie, il est classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO avec le monastère de Daphni et celui de Nea Moni de Chios. Il est réputé pour ses mosaïques à fond d'or du XIe siècle, ses fresques et le raffinement de sa décoration : pavements de marbre, jaspe et porphyre.

Consacré à son fondateur, saint Luc, un ermite du Xe siècle (dont la dépouille peut être vue dans la crypte), le monastère d'Osios Loukas est l'un des plus importants édifices médiévaux de Grèce. Il fut construit en 1011 sur les fondations d'une église bâtie en 944. Le plan octogonal de son église principale devint une référence pour l'architecture byzantine tardive.

Il fut occupé par des moines latins pendant la période franque ; la région dépendait alors du duché d'Athènes.

Les moines latins furent remplacés par des moines orthodoxes après la conquête turque, à la fin du XVe siècle.

Le monastère fut pillé à de nombreuses reprises au cours de différents conflits depuis le Moyen Âge, et servit parfois de base à certains chefs militaires. En 1821, l'évêque Isaias y déclara son soutien à la cause de l'indépendance nationale.

Le monastère est encore occupé par quelques moines orthodoxes.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :