Monastère d'Iveron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monastère d'Iveron
Image illustrative de l'article Monastère d'Iveron
Vue générale du monastère
Présentation
Culte orthodoxe
Type Monastère
Géographie
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
République autonome Mont Athos
Coordonnées 40° 14′ 44″ N 24° 17′ 05″ E / 40.245528, 24.2847540° 14′ 44″ Nord 24° 17′ 05″ Est / 40.245528, 24.28475  

Géolocalisation sur la carte : République monastique du mont Athos

(Voir situation sur carte : République monastique du mont Athos)
Monastère d'Iveron

Géolocalisation sur la carte : Grèce

(Voir situation sur carte : Grèce)
Monastère d'Iveron

Le monastère d'Iveron ou Iviron (en grec : Ιβήρων) est un des vingt monastères orthodoxes de la République monastique du Mont Athos.

Situé au nord-est de la péninsule, il occupe la 3e place dans le classement hiérarchique.

Il est dédié à la Très Sainte Mère de Dieu, fête votive le 15 août (28 août).

En 1990, il comptait 61 moines.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le monastère a été fondé à la fin du Xe siècle.

Origine du nom Iveron[modifier | modifier le code]

D'Iveron signifie tout simplement le monastère "des Ibères" (génitif pluriel grec), comme le monastère que les orthodoxes italiens avaient au Mont-Athos s'appelait "Amalfion" ("des Amalfitains"). "Ibères" est l'ancien terme pour désigner les Géorgiens de l'est, habitant de l'Ibérie.

En effet, le monastère d'Iveron, aujourd'hui monastère de langue grecque, était le monastère des Géorgiens sur la sainte Montagne, comme le monastère de Vatopedi (aujourd'hui grec) était celui des Arméniens, et comme le monastère de Zographou est resté jusqu'à ce jour le monastère des Bulgares, le monastère de Chilandari le monastère des Serbes et le monastère de Panteleimon le monastère des Russes.

Patrimoine artistique[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]