Monastère Saint-Jean-le-Théologien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centre historique (Chorá) avec le monastère de Saint Jean « le théologien » et la grotte de l'Apocalypse sur l'île de Patmos *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Chora-of-Patmos.JPG
Coordonnées 37° 18′ N 26° 33′ E / 37.3, 26.55 ()37° 18′ Nord 26° 33′ Est / 37.3, 26.55 ()  
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Subdivision Égée-Méridionale, Dodécanèse
Type Culturel
Critères (iii) (iv) (vi)
Numéro
d’identification
942
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1999 (23e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Le monastère Saint-Jean-le-Théologien (en grec : Μονή Αγίου Ιωάννου του Θεολόγου / Moní Ayíou Ioánnou tou Theológou) est un monastère orthodoxe situé sur l’île de Patmos en Grèce.

Il dépend directement du Patriarcat œcuménique de Constantinople, dont le drapeau est hissé partout sur l'île à côté des drapeaux grec et de l'Union européenne.

Il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1999.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Pour connaître l'histoire du monastère à l'époque médiévale, on dispose des archives et de la vie de Léontios, économe puis higoumène du monastère. Le monastère a été fondé en 1088 par Christodoulos, auquel l'empereur Alexis Ier Commène avait fait don de l'île, mais qui devra plus tard fuir une révolte des moines et aller se réfugier en Eubée où il mourra en 1093.
  • Le monastère est à l'origine de la richesse de l'île, puisque le couvent fortifié bénéficia de nombreux privilèges. Il reçut aussi une des plus prestigieuses bibliothèques de l'époque, toujours difficilement accessible aux profanes actuellement.
  • En 1132, le monastère reçoit le statut impérial. En 1157, Léontios en devient l'higoumène, après en avoir été l'économe. Il défend les privilèges du monastère face Manuel Ier Comnène.
  • Le monastère qui a été jadis peuplé de 1 700 moines, n'en compte plus qu'environ 25 de nos jours, mais son patrimoine foncier reste impressionnant puisqu'il possède la majeure partie de Patmos et des propriétés dans d'autres îles.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]