Monastère Saint-Georges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue du monastère en 2006

Le monastère Saint-Georges (en arabe: دير مار جرجس ; Deir Mar Jirjis) est un des monastères chrétiens parmi les plus anciens du monde, puisqu'il a été fondé au VIe siècle par l'empereur Justinien. Il se trouve en Syrie à Mechtayé[1], dans la Vallée des Chrétiens (Wadi al-Nasara, dont vingt-sept des trente-deux villages[2] sont chrétiens[3]), non loin au nord du Krak des Chevaliers à 65 kilomètres de la ville de Homs. Il est situé au bord de l'ancienne route romaine reliant les villes côtières à l'intérieur du pays. Ce monastère masculin appartient à l'Église orthodoxe du patriarcat d'Antioche. Le rite est byzantin et la langue de culte l'arabe. Il est voué à saint Georges. Son abbé actuel est le Père Jean (Yadzighi), ancien doyen de la faculté de théologie de Balamand.

L'église abbatiale principale a été reconstruite en 1857. Les bâtiments du monastère remontent à l'époque byzantine.

La fête de la Saint-Georges (en mai) et celle de l'Exaltation de la Sainte-Croix (en septembre) donnent lieu à de grandes cérémonies et réjouissances populaires. Le monastère organise le catéchisme des enfants des environs et des camps de vacances pour la jeunesse.

En août 2013, le Monastère a été attaqué par des extrémistes islamistes[4],[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans le gouvernorat de Homs et le district de Talkalakh
  2. Quatre sont habités d'une majorité d'alaouites et un seul (Al-Hisn) d'une majorité de sunnites
  3. En majorité orthodoxes arabes du patriarcat d'Antioche
  4. http://french.ruvr.ru/2013_08_17/234916808/
  5. http://www.orthodoxie.com/actualites/syrie-attaque-dun-monastere-orthodoxe/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]