Monastère Mor Gabriel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monastère Mor Gabriel
Image illustrative de l'article Monastère Mor Gabriel
Entrée du monastère Mor Gabriel
Présentation
Nom local Deyrulumur Manastırı
Culte Église syriaque orthodoxe
Rattachement Évêché du Tur Abdin
Début de la construction IVe siècle
Site web www.morgabriel.org
Géographie
Pays Drapeau de la Turquie Turquie
Région Province de Mardin
Commune Midyat
Coordonnées 37° 19′ 19″ N 41° 32′ 18″ E / 37.322, 41.538437° 19′ 19″ Nord 41° 32′ 18″ Est / 37.322, 41.5384  

Géolocalisation sur la carte : Turquie

(Voir situation sur carte : Turquie)
Monastère Mor Gabriel

Le monastère Mor Gabriel (en syriaque : Dayro d-Mor Gabriel, en turc : Deyrulumur Manastırı) est un monastère syriaque orthodoxe situé près de la ville de Midyat, dans la province de Mardin en Turquie. Il est parfois appelé Monastère de Qartamin[1].

Fondé en 397 par Mor Shmuel et Mor Shemun de Qartmin[2] sur les ruines d'un ancien temple païen. Il tira son nom actuel au VIIIe siècle de l'évêque Mor Gabriel de Qartmin (593-668)[3], consacré évêque monophysite par le Patriarche Athanase. Environ 12000 ecclésiastiques y seraient inhumés.

Au XIVe siècle, l'invasion des Mongols de la Horde d'or entraîna la mort de quarante moines et quatre cents autres Chrétiens[4] par suffocation[5]. Pendant le Génocide arménien, l'ensemble des moines fut massacré par des Kurdes[6], et le monastère occupé pendant quatre ans[7]. Il a connu une certaine renaissance à partir de 1970. Il est aujourd'hui le siège de l'évêché du Tur Abdin et la résidence de son évêque, Mor Iwannis Ephrem Bilgic, et il abrite une petite communauté de sept sœurs et quatre moines[8].

Abbés[modifier | modifier le code]

  • Rabban Shabo Günesh (Décédé en 1962).
  • À partir de 1962, Mor Julius Yeshu Çiçek, né en 1942 à Kafro Elayto, dans le Tur 'Abdin, décédé en 2005[9].
  • Depuis 1971, Mor Samuel Aktas.

Expropriation[modifier | modifier le code]

Depuis 2009, un procès était en cours contre l'État Turc qui souhaite prendre possession des quelque deux-cent cinquante hectares de terrain du Monastère[10]. Dans un contexte social qui aurait donné lieu à certaines persécutions[11], la Cour suprême turque a confirmé cette expropriation dans son jugement du 27 janvier 2011[12]. Il semblerait que le monastère soit victime à la fois de réseaux d'influence, et d'une peur du retour des Chrétiens qui exigeraient que leurs propriétés spoliées leur soient rendues[13]. En juillet 2012, la Cour de cassation de Turquie a donné tort au monastère en l’accusant d’occuper abusivement 24,4 ha de terres[14].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

BIBLIOGRAPHIE

  • Sébastien de Courtois, "Le génocide oublié, Diyarbakir, Mardin, Midyat, Tur Abdin", Ellipses, 2002, Paris, 317 pages (publications d'archives diplomatiques).
  • Sébastien de Courtois, "Les derniers araméens, le peuple oublié de Jésus" (Tur Abdin), photographie de Douchane Novakovic, La Table Ronde, Paris, 2004 et 2007.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Note sur l'histoire du monastère de Saint-Gabriel de Qartamin
  2. Saint Gabriel - Mor Gabriel Kartminoyo(Mardin) Le monastère de Mor Gabriel a été fondé en 397 par Mor Shmuel(Samuel) et Mor Shemun(Simeon) de Qartmin.
  3. Mor Gabriel In the 7th century, it began to be called the "Monastery of Mor Gabriel" after it's bishop Mor Gabriel (+668). In 6th. century over 1000 monks resided at the monastery at a time.
  4. Wall Street Journal: Battle Over a Christian Monastery Tests Turkey's Tolerance of Minorities In the 14th century, Mongol invaders seized the monastery and killed 40 monks and 400 other Christians hiding in a cave
  5. Diverse historical tracts, Mor Ignatius Aphram Barsoum Tamerlane's invasion of the Monastery of Qartamin. Also the names of the bishops and the forty monks who suffocated from smoke in 1394
  6. Aramean Genocide of 1915-1918 In the autumn of 1917 the tyrant Schendi organised a gang around him and attacked the monastery, he demanded that the sentries would had to leave and invaded the monastery: with his gang he killed the monks and deacons.
  7. Conference on the 1600th Anniversary of Mor Gabriel Monastery In 1915, Kurds killed all the monks who lived in the monastery and occupied it for four years. In 1919, the monastery was returned to the church.
  8. Mor Gabriel, un monastère chrétien au milieu du désert Aujourd'hui, il sert de résidence à l'archevêque de l'église syriaque orthodoxe du Tour Abdin(le plateau environnant). Il abrite également une petite communauté de sept sœurs et quatre moines dont l'objectif est de perpétuer la tradition chrétienne dans la région en pourvoyant à la formation et à l'ordination de moines venant des environs, d'où la présence d'étudiants dans ses murs.
  9. Biography: Mor Julius Yeshu`Çiçek
  10. Les moines de Mor Gabriel résistent à l'État turc Tout a commencé par une mise à jour du cadastre en 2008 : au motif qu'ils ne sont pas cultivés, 250 hectares, dans l'enceinte du monastère, ont été requalifiés en «forêts» et sont tombés dans le domaine public
  11. Turquie : Un ancien monastère syriaque vieux de 2000 ans vandalisé Dans la nuit du 13 au 14 juillet 2010 à Nusaybin dans la région de Mardin, l’ancien monastère syriaque Mor Yakup (Saint Jacob) qui fut la première université au monde, a été dégradé par des graffitis à caractère antichrétien
  12. Turquie : expropriation d'un monastère Communiqué de presse de l'Institut Assyro-Chaldéen-Syriaque (I.A.C.S) et de l'European Syriac Union (E.S.U).
  13. Turquie / l'espoir de Mar Gabriel Les braves villageois kurdes qui ont trouvé ces belles maisons vides, des villages chrétiens abandonnés, ne sont pas les seuls responsables. Ils ont des mentors, liés au régime, et disposant de relais dans les administrations – dont celle du Diyanet, l’administration religieuse –, de réseaux organisés ... Des Syriaques d’Europe pourraient revenir et faire profiter de leur expérience à toute une province. Cela a déjà commencé dans plusieurs villages, et c’est peut-être là qu’il faut chercher les raisons cachées de ces procès. La crainte des retours. Celui de devoir partager la terre
  14. Les moines de Mar Gabriel ont perdu la bataille contre l’Etat turc

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :