Monascus purpureus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Monascus purpureus

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Riz blanc fermenté avec Monascus pupureus

Classification
Règne Fungi
Division Ascomycota
Sous-division Pezizomycotina
Classe Eurotiomycetes
Ordre Incertae sedis
Famille Monascaceae
Genre Monascus

Nom binominal

Monascus purpureus
Went, 1895

Monascus purpureus (synonymes : M. albidus, M. anka, M. araneosus, M. major, M. rubiginosus, et M. vini) est une espèce de moisissure d'un rouge violacé.

Elle est également connue sous les noms chinois simplifié : 红 曲 菌 ; chinois traditionnel : 红麴菌 ; pinyin : Hong Qu juin, sous le nom de moisissure du riz ang-khak, et sous les noms anglais : maize silage mold, corn silage mold, rice kernel discoloration.

Utilisation médicale[modifier | modifier le code]

Ce champignon est très important en raison de son utilisation, sous forme de levure de riz rouge, dans la production de certains aliments fermentés en Chine. Cependant, les découvertes de statines hypocholestérolémiantes produites par cette moisissure ont induit des travaux de recherche sur ses possibles applications médicales.

Monascus purpureus produit des monacolines, substances inhibitrices de la HMG-CoA réductase, dont la lovastatine naturelle, dénommée monacoline K.

Suite à des signalements d’effets indésirables susceptibles d’être liés à l’utilisation de compléments alimentaires à base de levure de riz rouge, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) s’est auto-saisie en France, en septembre 2012, de l’analyse des risques éventuels liés à leur consommation[1].

Utilisation industrielle[modifier | modifier le code]

Le champignons Monascus ruber et Monascus pilosus sont également utilisés dans les applications industrielles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]