Mon oncle Oswald

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mon oncle Oswald est un roman de Roald Dahl, publié pour la première fois en 1979 par Michael Joseph (Londres) sous le titre My uncle Oswald, et édité pour la première fois en 1981 en français par Gallimard.

Présentation[modifier | modifier le code]

Ce livre débute quand le narrateur reçoit une série de caisses en bois apparemment assez mystérieuses. Il découvre vite qu'il s'agit là de l'intégralité de l'autobiographie de son défunt oncle Oswald, jouisseur richissime qui n'a jamais eu à travailler, et passé sa vie à séduire des nombreuses femmes. C'est précisément l'épisode où il explique comment il a amassé une telle fortune que le narrateur choisit de retranscrire.

Style[modifier | modifier le code]

Au-delà du goût prononcé de Roald Dahl pour les histoires touchant de près ou de loin à la fornication présente dans tous ses écrits pour adultes, Mon oncle Oswald brille surtout par son humour ravageur et le charisme de son personnage, pourtant sans scrupules, et par les péripéties délirantes, mais jamais sans la morale étrange des livres « érotisants » de Roald Dahl.

Victimes de la ruse d'Oswald (par ordre d'apparition dans le livre)[modifier | modifier le code]

La complice d’Oswald essaya d’utiliser l’aphrodisiaque au roi Haakon VII de Norvège, mais son plan rata quand elle manga accidentellement l’aphrodisiaque portant le chocolat qu’elle avait l’intention de servir au roi. Elle fut jetée hors du château après être tombée dans un état temporaire de nymphomanie et avoir essayé de le violer.